Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 08:14
échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

[circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

Sculpture bois flotté-mosaïque

Technique: Champlevé

Matières: bois flotté, smalts vénitiens (Italie), émaux Albertini (France)

Artiste, créateur, mosaïste d'art, assembleur, metteur en Seine, cueilleur, glaneur...actuellement je réalise une série d’échalas parés de smalts et tesselles de verre par la technique du « champlevé »

J’ai découvert les échalas depuis ma prime jeunesse tout d'abord en Savoie (Chignin, Myans, Apremont, Vimines, St Sulpice) puis lors de mes incursions dans des vignobles de Cahors à Epernay, de Château-Neuf-du-Pape au Bugey, de l’Arbois à la Charente, de l’Alsace au Bordelais, des Corbières au Pays Nantais, de la Savoie au Béarn…

C’est en prenant connaissance du carnet nature, les coteaux de Giverny, une histoire naturelle et humaine édité par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute Normandie que j’ai découvert la présence des vignettes dont il est question à Giverny. Il est écrit « cette parcelle, qui se nomme « les Vignettes », est un ancien vignoble ayant été cultivé pendant plus de 1000 ans. Cela peut paraître étonnant mais la culture de la vigne, initiée par les moines, était autrefois répandue en Haute Normandie »

D’ailleurs à Giverny, certaines parcelles de terres plantées de ce précieux arbrisseau appartenaient à l’Abbaye de St Wandrille.

En effet dès le Haut Moyen Âge l’Abbaye St Wandrille possédait des terres au-delà de la Basse vallée de Seine. M’y intéressant à la suite de la lecture de cette brochure je me suis dirigé au petit quartier perché de la Vignette à Caudebec-en-Caux.

Un texte trouvé sur ce lien l’abbaye mérovingienne de Logium à Caudebec-en-Caux ...In www.persee.fr/doc de J. Le Maho - ‎1996 retrace la présence de cette activité à Caudebec-en-Caux: « Parmi les dépendances de l'abbaye figuraient sans doute des jardins et des vergers, situés selon l'usage à proximité de l'enceinte monastique 159. Une colline dominant le centre du bourg de Caudebec au nord-est, nommée La Vignette, a conservé sur son versant méridional les traces d'une succession de terrasses artificielles qui pourraient remonter au haut Moyen Age. Des terrasses similaires se voient encore au-dessus de l'abbaye de Saint- Wandrille, notamment sur le coteau du Saint-Saturnin, où les textes carolingiens signalent l'existence de vignes au vine siècle 16°, et sur les pentes de l'ancien Val de Saint Amand où un acte de 854 mentionne également une vigne, probablement celle qui avait été plantée, sous l'abbatiat de Wandrille, « à 500 pas au sud du monastère » 161. Tous ces versants sont exposés au sud, comme la côte de Caudebecquet où l'ermite Milon est dit avoir cultivé de la vigne et des arbres fruitiers au début du viiie siècle »»

www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1996_num_82_208_1214

C’est ainsi beaucoup de ces vignobles de Giverny à Caudebec-en-Caux ou Jumièges appartenaient jadis à l’abbaye de St Wandrille.L’orientation de la vignette à Caudebec-en-Caux est parfaite le coteau étant exposé à la chaleur, sur un sol caillouteux à faible humidité. Le « cailloutin » fut un vin de qualité inégale qui se rapprochait dit-on d’un pinot et le verjus servait à la cuisine.A proximité des vignettes, l’observateur peut identifier la présence de l’ail des vignes, le marscari à toupet,la sclarée (sauge), l’aristoloche fausse clématite...

Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute Normandie explique dans sa brochure que

" l’orientation particulière des coteaux permettait cette culture nécessitant chaleur, faible humidité et sol caillouteux. Les raisins, cueillis en septembre-octobre, servaient à produire un vin de qualité inégale, qui se rapprochait d’un pinot et que Monet appréciait à Giverny."

On produisait également, poursuivent les auteurs de la brochure, "le « verjus », utilisé en cuisine, lorsque les grappes n’arrivaient à maturité. Aujourd’hui disparus à Giverny, mais encore présents pour quelques pieds à St Wandrille me dit-on, ces vignobles ont laissé place à des prairies ou ont été abandonnés et progressivement gagnés par les broussailles."

En Pays de Caux, mon père m’a raconté un jour qu’il a connu des vignes du temps de sa jeunesse, à la « sècheresse » entre Héricourt et Hautôt-St-Sulpice, son et mon village natal.

A Yvetot, à sa retraite en 1982, il planta plusieurs pieds de vigne dans sa serre (Chasselas et muscat) ses pieds de vigne produisaient selon les années de 80 à 100 belles grappes de raisin selon les conditions météorologiques plus ou moins favorables.

J'ai pu ainsi récupérer un de ses pieds de vigne (chasselas) pour perpétuer sa tentative de récolter du raisin en Normandie.

En marchant sur ces anciens coteaux vous pourrez peut-être observer certaines plantes compagnes des vignobles comme le muscari à toupet, le muscari atlantique, l’ail des vignes...

Le Champlevé est une technique multi millénaire d'origine celte et pour la mosaïque utilisée à Our il y a près de 5000 ans. (Le champlevé proviendrait de l'art et du savoir-faire celte.)

Le champlevé est un terme de métier qui consiste à pratiquer une rainure dans une pièce le plus souvent du métal comme en orfèvrerie. Cela revient à abaisser le champ d’une pièce afin de pouvoir y incruster une autre pièce, en l’occurrence ici par mon intervention, des tesselles de verre ou des smalts vénitiens. Tout comme les "anciens", j’évide, je creuse des motifs que je remplis de mosaïque de verre coupée, ajustée tout en jouant avec les couleurs sans pour autant systématiquement composer avec les oppositions de pleins et de creux.

Voici d’autres liens qui évoquent les vignes, le vignoble en Normandie.

https://vindenormandie.wordpress.com/2014/09/27/extrait-3-la-faible-rentabilite-du-vignoble-normand/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vignoble_de_Normandie—Le vignoble de Normandie est une ancienne région viticole française. ... L'archéologie atteste l'existence de la vigne sur le sol normand dès l'époque romaine.

www.arpents-du-soleil.com/

www.histoire-normandie.fr/une culture-oubliee-les-vignobles-de-normandie

Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

échalas de la série [circular alignment driftwood stakes] © Pascal Levaillant 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied