Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 10:30
Channel n° 33 - carré de la sale guerre propre - Dirty war clean © Pascal Levaillant 2015

Channel n° 33 - carré de la sale guerre propre - Dirty war clean © Pascal Levaillant 2015

"Channel" n°33 - Carré de la sale guerre propre - assemblage © Pascal Levaillant 2015

24e Biennale d'Art Contemporain de Cachan 2016

« Il y a 100 ans, déjà » telle est la thématique de cette 24e édition.

Il a été proposé aux artistes de partager, individuellement ou collectivement, les idées, les sentiments, les émotions, que cette page de notre histoire commune suscite, sans être obligatoirement passéiste, ni être dans une démarche commémorative, mais en s’interrogeant sur ce chemin parcouru et l’évolution de nos sociétés.

Pour sa 24eme édition, la ville de Cachan accueille entre 70 et 80 artistes au sein de 3 lieux d’expositions d’exception: l’Orangerie, le Château Raspail et l’Hôtel de Ville du 02 au 31 mai 2016.

l'ouverture et l'accès à la biennale se fera:

  • Du 02/05/2016 au 31/05/2016
  • lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi & dimanche

voici le lien à télécharger​:DOSSIER DE PRESSE BIENNALE D'ART CONTEMPORAIN 2016.

Réalisé fin 2015, mon assemblage n°33 de ma série intitulée Channel a été sélectionné:

Channel n° 33 - Carré de la sale guerre propre – assemblage-collage, bois d’épave, bois de barque du Cotentin et bois flotté de palette de la Seine normande

"100 ans déjà" me rappelle la sale guerre et le dadaïsme.

Mon assemblage de panneau de bois flotté et de bois d’épave collectés dans le Cotentin, Manche intitulé « carré de la sale guerre propre » fait à la fois référence à « la sale guerre » de 14-18 et à la fois à celles plus contemporaines (Algérie, Indochine et Koweït) dites « les sales guerres propres »

1916, c’est l’apparition de la version française d’un engin blindé, le char Schneider CA1 testé en février 1916 mais ce sont en septembre 1916 que d’autres blindés, les Tank Mark 1 qui dans la Somme connaitront « in situ » une douloureuse expérience car beaucoup furent brûlés, immobilisés par l’artillerie allemande. Ce fait créa cependant un effet de surprise dans les tranchées allemandes. 400 chars Schneider furent construits d’autres comme les Saint-Chamond supposés mieux armés, plus spacieux, offrant une meilleure visibilité s’avèreront moins opérationnels.

Ce sont les chars Schneider qui seront à l’offensive sur le Chemin des Dames en 1917.

100 ans déjà nous ramène encore à la guerre, à la blessure à la tête dont a souffert Apollinaire, combattant sur le front.

Il fut trépané mais mourut en 1918 de la suite de cette blessure.

Apollinaire, penseur du dadaïsme écrivit déjà en 1913 peu avant la grande Guerre : « On peut peindre avec ce qu’on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postale ou à jouer, des candélabres, des morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux » affirme-t-il avec ses mots en voyant la nature morte du compotier de Georges Braque en 1912.

Ce tableau du peintre cubiste introduit pour la première fois un objet réel dans la toile.

Picasso avait introduit dès 1911-1912 le collage dans son œuvre, il réalise une longue série de collages vite relayée par les assemblages dadaïstes.

On ne prélève plus simplement des reproductions imagées à des fins plastiques, mais des objets, entiers ou en morceaux dont la forte autonomie s’impose lira-t-on encore récemment.

100 ans déjà… nous ramène aux premières formes artistiques de l’assemblage dont les dadaïstes se sont emparés suivis par Calder, Man Ray, Louise Nevelson, Fièvre, Verbana, Dilhac, Gwezenneg, Viallat, François, Lacampagne, Dorny, Bourlier... et tous mes contemporains.

Bien avant notre période contemporaine: le peuple du Dorset a introduit de premières formes artistiques et chamaniques. L'art de cette civilisation s'est éteint de l’univers des cultures humaines il y a environ 500 ans mais n'a pas disparu puisque certaines pièces ont été retrouvées: Les masques grandeur nature sculptés dans du bois flotté, peints à l’ocre rouge et rendus vivants par des traits de tatouages incisés sont probablement la forme première connue de l’ « assemblage », antérieure au dadaïsme puisque certains masques ont été crées à partir d'assemblage de plusieurs pièces de bois flottés (3).

Masque, Dorset fig.2 in Upside down - les arctiques - édition Musée du quai Branly et la Réunion des musées nationaux, 2008, Paris, p.51, chapitre Dorset, l’art du peuple du Dorset, p.45-75.

Mc Ghee, R., Ancient people of the Artic, UBC Press, Vancouver, 1996, p.135-148

Masque, Dorset fig.3 in Upside down - les arctiques - édition Musée du quai Branly et la Réunion des musées nationaux, 2008, Paris, p.52, chapitre Dorset, l’art du peuple du Dorset, p.45-75.

Mc Ghee, R., Ancient people of the Artic, UBC Press, Vancouver, 1996, p.23-43

Le carré de la sale guerre propre

Le carré de la sale guerre propre

la biennale

la biennale

Partager cet article

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article

commentaires

jamadrou 09/06/2016 16:36

Sur l'océan bleu flottent des souvenirs qui ne sont pas toujours roses...

melodymaker 09/06/2016 18:08

c'est bien vu...

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied