Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 06:48
cœur de Seine

cœur de Seine

Je vous l'avoue, j'ai un penchant pour la Seine...
Je vous le confesse je l'aime quand elle est dans son lit
Sur ses rives concaves
Sur ses lobes étroits
j’arpente ses plages, ses grèves
sur ses rives convexes
je m'adosse
je me délecte,
Du sommet de ses coteaux je devine ses courbes
Sur le halage je frôle ses zones humides ou boisées
J’aime son flux, son jusant
Cet incessant va et vient
Qui caresse ses berges
Dès que je la quitte, je la mets en scène
J’aime ses couleurs, ses parfums fruités
Ses rives plantées de délicieux vergers
Au levant ses brumes fragmentent les premières lueurs du jour
A midi, ses reflets s’émoustillent sous un soleil au zénith
Au couchant ses eaux s’embrasent de mille feux
Au crépuscule son onde frissonne sous la lune
A minuit, les lumières des villes et les feux multicolores
Balisent son vaste estuaire
Dès que je m’en éloigne, je la mets en scène
Tantôt euroise, tantôt seinomarine
Entre Côte Fleurie et Côte d’Albâtre
La Seine inonde la baie de ses eaux douceâtres
qui se distillent dans les eaux salines
Dès que je la rejoins, je la mets en scène
Seine d’amour © Levaillant 2015
sur ses rives convexes  je m'adosse  je me délecte,

sur ses rives convexes je m'adosse je me délecte,

Sur ses lobes étroits  j’arpente ses plages, ses grèves

Sur ses lobes étroits j’arpente ses plages, ses grèves

Du sommet de ses coteaux je devine ses courbes

Du sommet de ses coteaux je devine ses courbes

Du sommet de ses coteaux je devine ses courbes

Du sommet de ses coteaux je devine ses courbes

Sur le halage je frôle ses zones humides ou boisées

Sur le halage je frôle ses zones humides ou boisées

J’aime son flux, son jusant  Cet incessant va et vient  Qui caresse ses berges

J’aime son flux, son jusant Cet incessant va et vient Qui caresse ses berges

J’aime ses couleurs, ses parfums fruités  Ses rives plantées de délicieux vergers

J’aime ses couleurs, ses parfums fruités Ses rives plantées de délicieux vergers

Au levant ses brumes fragmentent les premières lueurs du jour

Au levant ses brumes fragmentent les premières lueurs du jour

A midi, ses reflets s’émoustillent sous un soleil au zénith

A midi, ses reflets s’émoustillent sous un soleil au zénith

Au couchant ses eaux s’embrasent de mille feux

Au couchant ses eaux s’embrasent de mille feux

Au crépuscule son onde frissonne sous la lune

Au crépuscule son onde frissonne sous la lune

A minuit, les lumières des villes et les feux multicolores

A minuit, les lumières des villes et les feux multicolores

Entre Côte Fleurie et Côte d’Albâtre  La Seine inonde la baie de ses eaux douceâtres

Entre Côte Fleurie et Côte d’Albâtre La Seine inonde la baie de ses eaux douceâtres

La Seine inonde la baie de ses eaux douceâtres  qui se distillent dans les eaux salines

La Seine inonde la baie de ses eaux douceâtres qui se distillent dans les eaux salines

Partager cet article

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article

commentaires

lemenuisiart 27/06/2016 19:59

Je passe par le blog de lady, je me suis régalé pour la découverte

LADY MARIANNE 25/06/2016 13:41

bonjour !
je viens de chez milétune vous féliciter pour votre dernière participation-
vous avez plusieurs cordes à votre arc ! veinard ! lol
bon week-end-
si vous aimez parler émotion sur un tableau , le tableau du samedi est sur mon blog-
amitiés Audoises-

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied