Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 20:27
Le littoral de la côte d'Albâtre à pied par deux Seinomarins
Deux horizons m'ont poussé à randonner:
La côte d'Albâtre et la montagne.

De ses deux univers distincts j'ai puisé la motivation et ma passion à randonner à pied sur leurs terres et territoires.

Pour autant par les temps qui courent je privilégie la côte d'Albâtre. Jadis source de cueillettes et de pêches à pied .
j'y reviens ardemment.

Avec ce bel enthousiasme qui me caractérise je décide en janvier 2008 de re-parcourir ces hautes terres surplombant la mer.
La Côte d'Albâtre est le pays par excellence des hautes falaises.
Néanmoins cette portion de notre côte française n'est pas si évidente à emprunter et ce pour plusieurs raisons que seuls les randonneurs peuvent deviner.
Le GR21 ne suit pas exactement le profil de la côte.
Marcher au bord du précipice demande de l'audace sans pour autant afficher de la témérité.
La prudence s'impose.
Il est nécessaire et indispensable d'étudier les cartes, la topographie et aller effectuer des repérages sur le terrain avant de s'aventurer.
La carte ne suffit pas.
Il faut questionner les gens, les habitants de ces contrées.
D'autres randonneurs peuvent aussi nous éclairer sur certaines difficultés ou temps de marche entre tel point à un autre.
En fait il ne faut rien laisser au hasard.
Et ce n'est pas tout.

Même si pratiquer la côte d'Albâtre à pied procure un immense plaisir, il faut s'entrainer à la randonnée.

Aux heures de marche qu'il est indispensable de faire pour telle ou telle portion sans descente à la mer il faut s'aguérir.

En effet la côte est rythmée par des accès à la mer
(vallées où coulent des fleuves se jetant à la mer- vallées sèches ou valeuses surplombant la mer où une descente aménagée par l'homme permet de descendre sur le platier- valeuses naturelles tombant en pente douce vers la mer)

Ces inclinaisons variables permettent ou ne permettent pas d'accéder toujours aisément au rivage.
Il faut donc se renseigner et évaluer celles qui sont devenues inaccessibles par éboulements.

Parcourir le littoral peut donc se faire du haut, d'en bas ou des deux si une valeuse ou une vallée le permet sur des portions raisonnables à parcourir .
La progression sur le platier est plus lente.
Les pentes des valeuses à traverser ralentissent aussi la progression.
Certaines portions de la côte ont un relief proche des dénivellations rencontrées en moyenne montagne.
Peut-on ainsi partir d'un point en marchant sur le platier à marée descendante et revenir par le haut des falaises ou encore en sens inverse mais cette fois-ci à marée montante.
Dans ce cas précis marcher d'un côté et de l'autre exige un temps de progression limité raisonnablement à 3 heures de marche.
Combien de randonneurs imprudents se sont faits piéger sur le platier ainsi et notamment à Etretat au « trou à l'homme »
Bref afin d'éviter de grandes déconvenues il convient de ne point improviser et de bien préparer son itinéraire à l'aide d'une carte IGN et de repérages préalables sur le terrain pour compléter les informations.

Par ailleurs il ne faut pas négliger la météo et ses aléas.
Se soucier des coefficients de marée qui ont leur importance.
Pourquoi ?
Pour éviter la galère :
En effet au pied des falaises vous ne rencontrerez pas beaucoup de monde. Parfois personne !
En effet au pied des falaises vous ne capterez pas avec votre téléphone portable si vous avez un problème.
En effet au pied des falaises il faut s'éloigner afin d'éviter d'être enseveli par un éboulements imprévisibles.
En effet au pied des falaises vous pouvez chuter dans ces crevasses où dorment les étrilles et araignées de mer.
Le platier peut être glissant à cause des algues brunes ou vertes.
Prudence.


C'est donc sur un milieu hostile que vous marcherez.
Prévoir une trousse de secours et un aspi venin pour le haut de falaise.

Dernier point et préalable à toute randonnée :
S'alimenter régulièrement car les parcours sont exigeants.
Prévoir de l'eau en suffisance.
Prévoir une cape de pluie au cas ou.
Et se protéger du soleil, se protéger du vent fort qui peut vous déstabiliser autant en haut que sur le platier.


Après ces recommandations vous êtes quasi fin prêts pour itinérer.

Le principe de la boucle est peu envisageable que si l'on considère un aller par le platier à marée descendante et une remontée sur le haut des falaises pour revenir au point de départ.

Vous remarquerez que certains obstacles nous empêchent ce genre de boucle :
La centrale nucléaire de Penly
La centrale nucléaire de Paluel
Le terminal pétrolier et méthanier d'Antifer

Bref ces zones industrielles viennent gâcher le plaisir et la fête.

Ce sont véritablement des obstacles infranchissables.


A zapper de toute évidence.


Par contre marcher au bord du littoral c'est l'aubaine de la rencontre :
La rencontre avec les pêcheurs à pied
La rencontre avec d'autres randonneurs
La rencontre avec les éléments naturels que sont l'air, la terre et la mer.
La rencontre avec la flore maritime
La rencontre avec la faune du littoral.
La rencontre les espèces minérales (eaux de source jaillissantes des falaises, flux et reflux marin, ruissellements, cascades)

Pour voir ce pays où naissent les falaises il faut venir par la route de St Valery sur Somme à Ault.
De ces départementales ( D.942 et D.205 ) qui longent un coteau vous arrivez sur Onival et Ault.
Onival est véritablement le pied de ces falaises qui nous mènent au Havre par ce long cordon de falaises crayeuses et sublimes au couchant.


C'est d'Onival et Ault que nous défilerons cette randonnée en près de 37 étapes réalisées entre le mois de janvier 2008 et que nous finirons vraisemblablement en 2010.

A chaque étape il faut compter de 2h30 à 4 heures de marche.

Chaque page randonnée du littoral de la côte d'Albâtre vous  balisera cette randonnée et vous guidera dans ce parcours côtier.
J'espère que cela vous donnera des envies de découvrir ce patrimoine naturel et exceptionnel que nous ne pouvons résumer à Etretat.

La première étape nous conduira du Bois de Cise à Onival par le haut des falaises et retour par le platier en raison de la marée et de son coefficient.
Pour celle-ci nous étions trois.


A bientôt

sur les "pages" spéciales

"randonnées sur le littoral de la Côte d'Albâtre"


mélo

 


 

Rarement nous randonnons sous la grisaille...

Exception à la règle pour cette portion cependant vous verrez une nette amélioration au fil des heures...

 



AULT - Onival: naissance des falaises de la côte d'Albâtre (Somme)


Partager cet article

Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied