Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 21:25
Vasterival (Varengeville)-Ste Marguerite sur Mer: Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 14 - Printemps 2008


Bonjour,

Le périple continue sur la Côte d'Abâtre.
Aujourd'hui je vais relater  cette portion  du littoral réalisée à pied entre Vasterival et Ste Marguerite su Mer.
A cet endroit précis nous changeons de Cap.
Vasterival est aussi le territoire du Cap d'Ailly celèbre pour son phare.
C'est l'endroit de cette côte qui subit le plus fortement l'érosion marine et continentale.

Ce jour là nous sommes partis de la valleuse de Vasterival pour suivre le littoral par le platier jusqu'à Ste Marguerite sur Mer, charmante petite station balnéaire.
Arrivés à proximité de Ste Marguerite sur Mer un énorme blockhauss nous accueille, planté sur la plage.
Explication:

"Ce blockhaus date de la deuxième guerre mondiale comme tous ceux de la côte. Il a été confectionné dans une période troublée avec des matériaux qui se trouvaient sur place. S'il a l’air solide, des photos réalisées au microscope électronique à balayage montre bien son état altéré.
Ces édifices sont très résistants car le béton est relativement pérenne de par sa nature. Il nous
parait durable à notre échelle de temps qui est celle de quelques générations mais il est très altérable surtout lorsqu'il se trouve en milieu agressif comme le milieu marin. Tout est une question d'échelle de temps.


 

Le blockhaus en question était, du fait du recul de la falaise, destiné à tomber sur la plage, pouvant provoquer des accidents. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de le faire tomber en Avril 1995.
Ce sont les pompiers de Dieppe qui se sont chargés de cette opération. Leur intervention est déclenchée par le Maire de la commune. Ils installent un périmètre de sécurité sur la falaise puis sur la plage. Ils n'utilisent jamais d'explosifs, ils n'en ont pas le droit. Leur seule façon de faire tomber l'édifice est de saper sa base, de la fragiliser à l'aide de lances à eau. Cette eau s'infiltre entre la terre et la craie et déclenche la chute qui peut intervenir entre 1/2 h et 4h après.
Lorsque la chute est proche quelques craquements se font entendre.
Pour la chute il existe deux cas de figure:
- le glissement lent qui est le cas pour l'édifice de Ste Marguerite qui s'est planté sur la plage, et qui reste intact.
- la chute brutale suivie d'une explosion ce qui a été le cas pour le blockhaus de Dieppe dont on a pu retrouver des fragments à 300 m à la ronde."

Source : Sylvine Guédon, Laboratoire Central des Ponts et chaussées
Le blockhaus planté sur la plage Le blockhaus planté sur la plage, article à propos de Sainte Marguerite-Sur-Mer, commune normande nichée au flanc d'une falaise de la Côte d'Albâtre.
www.ste-marguerite-sur-mer.fr/Articles.ass

Pour le retour nous avons emprunté un sentier longeant à distance le bord des falaises.
Celles-ci fortement érodées  se constituent en terrrasses successives.

Constamment attaquée par les marées et surtout par l'infiltration des eaux de pluie dans les fissures provoquant la dissolution de craie sur son passage, la falaise cauchoise recule, de plus de 50 cm par an en certains endroits. Nombre de constructions construites au bord du plateau se sont déjà écroulées, tel l'ancien phare d'Ailly en 1964. D'autres sont sérieusement menacées, comme l'église de Varengeville et son célèbre cimetière marin ( voir étape précédente)

voici les images


Au départ de Vasterival






Le rivage





Rochers





Effondrement







vers Ste Marguerite après le passage du Cap d'Ailly






Rochers





Fragment d'un rocher























Ste Marguerite et Quiberville






Vers Vasterival








Bois flottés




















Vue sur le  cap d'ailly, au loin: Pourville et dans le lointain, Dieppe







Niche à oiseaux






le fameux blockhauss que j'ai nommé "Pokémon"






De plus près










Vers Vasterival par le haut





























Sur les hauteurs de Vasterival






A distance de la côte à cause de l'érosion




On distigue du Cap d'Ailly deux lignes d'horizon cotier:
le plus près de nous: Sotteville sur Mer,
le second: St Valery en Caux



Et de l'autre point de vue, la côte qui file de Dieppe vers le Tréport




à bientôt

mélo

Partager cet article

Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article

commentaires

la mouette 07/05/2010 13:21


mon coin ! , j'aime beaucoup !
les blaukhauss pour moi ce sont des cadeaux , pas formidables comme cadeaux hein!
bonne balade
mouette


Christine 19/11/2009 10:41


Salut Mélo,
Plutôt insolite ce blockhauss planté dans le sable et aussi très laid...je comprends que tu l'aies surnommer Pokémon ! Très belles images de la côte Normande !


levaillant 19/11/2009 10:52



Bonjour Chrstine,
Merci pour ce commentaire car c'est bien vrai que cette côte offre des paysages insolites et sublimes... après tout dépend de la lumière, des lumières...
Ce Blockhauss est incroyable autant que certains que j'ai vu sur la dune du Pilat ou près d'Urville dans la Cotentin...



Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied