Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 13:31
Cairns en Morvan - de la Nièvre à la Saône et Loire

"Le C.A.I.R.N.: "Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles" Installation © Pascal Levaillant 2013... en Morvan

Le Morvan est et reste un espace naturel remarquable.

Vierge et sauvage , le temps s'écoule en Morvan au rythme des activités forestières et viticoles.

Lacs, forêts, cours d'eau, vignobles, pêche, randonnée sont les atouts de cette magnifique contrée.

De la Nièvre aux côteaux chalonnais, ces cairns se sont imposés dans le paysage.

Cairn de la Nièvre près de Chateau-Chinon

Cairn de la Nièvre près de Chateau-Chinon

Cairn de  St Mard-de-Vaux  en Mercurey...

Cairn de St Mard-de-Vaux en Mercurey...

Cairn du Theux de  St Mard-de-Vaux  en Mercurey, côte chalonnaise...

Cairn du Theux de St Mard-de-Vaux en Mercurey, côte chalonnaise...

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 12:52

"Le C.A.I.R.N. : Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles"

Installation © Pascal Levaillant 2013, sur les bords de Loire.

Quelques années après mes collectages à Briare (2004), je reviens sur la dune qui m'apparait intacte, identique, inchangée tant le gisement est grand.

Après avoir "cairné" à Gien, haut lieu de la faïence en France, je cours à Briare sur la dune.

je l'ai gravie en Hiver, au printemps, en été et aujourd'hui à l'automne.

La dune semble intarissable.

Briare conserve son charme qui s'égrène au rythme des péniches qui traversent la Loire sur le célèbre Pont Canal.

Puis avant de reprendre ma route vers le Morvan, je m'arrête à Ousson et Bonny-sur-Loire où naissent, vieillissent et bonifient les vins du giennois ( proche de Sancerre et de Pouilly-sur-Loire)

Le "ratafia" bu par François 1er, proviendrait de ces vignobles du temps de l'Edit de Nantes me disait un vigneron d'Ousson.

Cairn du chien de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du chien de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du chien de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du chien de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de la dune de  Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de la dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de Gien - Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de Gien - Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de Gien - Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn de Gien - Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du bras de la Loire à Ousson - Ousson-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du bras de la Loire à Ousson - Ousson-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du gué - Ousson-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du gué - Ousson-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du pont de Bonny - Bonny-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Cairn du pont de Bonny - Bonny-sur-Loire - Loiret - France © Levaillant 2013

Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Gien - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

canal  de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

canal de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Dune de Briare - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Un pont d'accès à la dune de Briare via le port de plaisance - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Un pont d'accès à la dune de Briare via le port de plaisance - Briare - Loiret - France © Levaillant 2013

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 07:20
"Le C.A.I.R.N. est une Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles" - Installation © Pascal Levaillant 2013

Boucle d'Ambérieu-en-Bugey - Ambronay - Hauteville - Virieu le Petit - Col du Grand Colombier - Culoz - Chindrieux - Aix les Bains - Chambery - Tunnel du Chat - Chapagneux - Lhuis - Lagnieux à Ambérieu en Bugey

Ce parcours entre Ain et Savoie offre des panoramas uniques, majestueux avec en arrière plan les Alpes du Lac Léman à la barre des Ecrins, du Lac du Bourget aux sinuosités du Rhône et des barrières rocheuses du Bugey.

Les vignobles de Seyssel, Chautagne-Chindrieux ponctuent ces paysages verdoyants et aquatiques.

La descente de la vallée du Rhône en Bugey offre une belle architecture rocheuse naturelle.

En Bugey à Hauteville, la pierre de Hauteville a encore une réputation mondiale.

De nombreux édifices ont été sculptés et érigés avec cette pierre qu’on dit aussi marbre : le pont Boieldieu à Rouen, Empire State Building à New York, le Palais impérial Meijia à Tokyo, le Palais Escurial en Espagne, le Casion Blackenberg en Belgique, l’Hôtel de ville à Alger, l’Ambassade des Etats Unis à Paris, la Bibliothèque Nationale à Paris…

Sur les rives du Rhône, Les demoiselles de Villebois sont très aimées et l’ont été jadis des tailleurs de pierre. Leur calcaire appelé « choin » a de rares qualités en raison du grain serré et dur de sa roche. Cette pierre résiste aux intempéries et à l’écrasement.

H. de Saint-Didier écrivait en 1837 : « Ces montagnes déchirées fourniront à l’amateur matière à des études de ces rochers qui se présentent sous des formes variées et souvent fantastiques, et qui défient le commentaire autant que l’imagination » in: p.28, Bugey, Suzanne Tenand - Atlas des voyages – Collection dirigée par Charles- Henri Favrod © Editions Rencontre Lausanne 1965.

crédits phot: P.Levaillant et Maritine

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Cairn du grand Colombier - Ain © Levaillant 2013

Ambérieu-en-Bugey - Ain © Levaillant 2013

Ambérieu-en-Bugey - Ain © Levaillant 2013

Ambérieu-en-Bugey - Châteu des Allymes - Ain © Levaillant 2013

Ambérieu-en-Bugey - Châteu des Allymes - Ain © Levaillant 2013

Carrière d'Hauteville - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Carrière d'Hauteville - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Hauteville - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Hauteville - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Cormaranches - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Cormaranches - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama du Grand Colombier - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama du Grand Colombier - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama du col du  Grand Colombier - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama du col du Grand Colombier - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Le Rhône - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Le Rhône - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Chautagne - Savoie © Levaillant 2013

Chautagne - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Panorama du lac du Bourget - Savoie © Levaillant 2013

Tunnel du Chat - Savoie © Levaillant 2013

Tunnel du Chat - Savoie © Levaillant 2013

Panorama des demoiselles de Villebois - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama des demoiselles de Villebois - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama des demoiselles de Villebois - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Panorama des demoiselles de Villebois - Bugey - Ain © Levaillant 2013

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 16:23

La Côte d'Opale est toujours pour moi un endroit particulier et enivrant.

C'est aussi un véritable balcon sur la Manche.

On s'y sent si proche de l'Angleterre, à portée de main.

J'aime y revenir et découvrir ses merveilles, ses atmosphères, ses paysages, ses couleurs.

Sur cette randonnée côtière de Wimereux à Wissant, j'ai pu ériger quelques cairns.

Wimereux, Ambleteuse - Cap Gris Nez et Audinghen

Cairn de la Côte d'Opale

Cairn de la Côte d'Opale

Cairn de la Côte d'Opale - Levaillant 2013

Cairn de la Côte d'Opale - Levaillant 2013

Cairn de Wimereux © Levaillant 2013

Cairn de Wimereux © Levaillant 2013

Cairn de Ambleteuse © Levaillant 2013

Cairn de Ambleteuse © Levaillant 2013

Cairn du Fort Vauban d'Ambleteuse © Levaillant 2013

Cairn du Fort Vauban d'Ambleteuse © Levaillant 2013

Cairn de la flamme de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Cairn de la flamme de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Cairn du triangle de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Cairn du triangle de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Cairn du Shuttle de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Cairn du Shuttle de la Côte d'Opale © Levaillant 2013

Wimereux - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Wimereux - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Ambleteuse - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Ambleteuse - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Phare du Cap Gris Nez - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Phare du Cap Gris Nez - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Paysage du Boulonnais - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Paysage du Boulonnais - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Gastronomie - Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Gastronomie - Boulogne-sur-Mer - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Fort Vauban - Ambleteuse - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Fort Vauban - Ambleteuse - Côte d'Opale © Levaillant 2013

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 13:53

Le "Lac Bleu" à Ambérieu-en-Bugey est aussi bleu que le fleuve Rhône sur sa portion du défilé de la Balme et globalement sur sa portion traversant le Bugey.

Il semblerait que la couleur bleue provienne de la présence de cuivre sur le Gardon pour le "Lac Bleu" et comme peut-être pour le fleuve Rhône lorsqu'il il vire du bleu pâle au turquoise selon la luminosité.

Pour accéder au lac bleu il faut arriver par Vareilles. Par une rue du même nom on approche du fond du vallon où se situe une retenue d'eau qui vraisemblablement alimentait jadis des activités industrielles... un peu à l'image à Rouen, sur le Robec.


Du "Lac Bleu" il est possible maintenant d'accéder aux ruines de la tour de Gy,

(Château féodal de St Germain en cours de restauration ) surplombant l'Albarine, site comparable au château des Allymes à Ambérieu, ce dernier ayant été restauré auparavant.

Merveilleux et délicieux endroit sous couvert de chênes.

Voici le cairn du "Lac Bleu" édifié pour l'occasion et pour la magie du lieu.

C.A.I.R.N.© Levaillant 2013

crédits photo P.Levaillant et Maritine

autres liens:

http://levaillant.pascal.over-blog.com/2014/08/le-lac-bleu-amberieu-en-bugey-vide-en-2011-et-plein-en-2

http://levaillant.pascal.over-blog.com/2014/07/le-lac-bleu-retour-a-amberieu.html

Le Lac Bleu - Hameau de Vareilles - Ambérieu-en-Bugey
Cairn du lac bleu- Levaillant 2013

Cairn du lac bleu- Levaillant 2013

le lac bleu

le lac bleu

pont d'arbre sur le lac

pont d'arbre sur le lac

le lac bleu

le lac bleu

Ruines à proximité

Ruines à proximité

le vallon du lac bleu vers les ruines du chateau de St Germain (Gy)

le vallon du lac bleu vers les ruines du chateau de St Germain (Gy)

Cairn du lac bleu - Ambérieu en Bugey - Levaillant 2013

Cairn du lac bleu - Ambérieu en Bugey - Levaillant 2013

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 14:12
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013

à propos des Cairns, de la mosaïque verticale, de l'art éphémère, du Land Art, des Installations en pleine nature.

[cairn, kern - inukshuk - steinmann- steenman - hermios - empilement de pierres]

"Le C.A.I.R.N. est une Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles" Installation © Pascal Levaillant 2012- 2013

www.pascalevaillant.com

Voici ceux érigés récemment en Bretagne en juillet-aout 2013 à Crozon et au Cap Fréhel.

  • Si chacun se souvient du logo des J.O d'hiver de Vancouver 2010, le cairn n'est pas seulement identifié au Canada car on trouve la trace et l'usage du cairn (kern) un peu partout dans le monde. Pour rester francophone, l'origine de l'empilement de pierre proviendrait de multiples lieux et d'époques comme d'usages.

Dans l'antiquité, en Grêce plus précisément, on trouvait déjà des hermios (empilements de pierres) pour marquer les routes. Dans la Grêce antique Hermès ne fut-il pas le dieu des routes et des voyages.

En France et en Europe, on trouve également beaucoup d'empilements de pierre au sommet des montagnes ou au bord des sentiers de montagne, comme j'ai pu en voir et en ériger dans les Alpes, dans les années 60.

On appelle ces empilements fréquemment des cairns(en Bretagne) le plus connu dans cette région est probablement le cairn de Barnenez. J'ai vu cet édifice en 2010 lors d'un précédent séjour en Bretagne

Le mot cairn proviendrait de l'écossais càrn. Il désigne plusieurs types de collines ou des tas de pierres naturels. En Ecosse, l'empilement de pierre sur des collines semble être une vieille coutume. La dite coutume voudrait que beaucoup d'écossais déposent une pierre au sommet des collines qu'ils visitent. Selon un vieux dicton : "Cuiridh mi clach air do chàm " , traduisez: " J'irai déposer une pierre sur ton cairn".

Le cairn pouvait avoir fonction de tombeau néolithique (Inde, Tibet, Bretagne [Barnenez]

Le tumulus et le dolmen seraient une autre forme connue de cairn (Tumulus de Gravinis [Golfe du Morbihan], alignements et empilements à Stonehenge [UK] que j'ai visité.

D'autres cairns célèbres et imposants sont bien connus: les pyramides égyptiennes de la haute vallée du Nil ou la pyramide de Khéops.

Le menhir serait un cas particulier car monolithe, il est en principe érigé artificiellement sur un site.

Eriger des cairns reste un "art de faire" encore vivace et répandu même s'il est peu visible du plus grand nombre d'entre nous.: galets, pierres, blocs, rochers, cailloux sont les matières du cairn maker, du randonneur, du promeneur, de l'artiste Land Art.

Par cette pratique il s'agit, pour certains dont je fais partie, de défier les lois de la gravité et de la physique ou de l'équilibre.

S'agit-il de représenter l'immortalité de l'homme du fait de son court passage sur terre?

S'agit-il encore de marquer son passage sur un itinéraire?

S'agit-il d'une pratique qui constitue un lien social sur un territoire donné et qui perpétue la coutume écossaise ?

En ce qui me concerne mes C.A.I.R.N (s) érigés en pleine nature, ils sont les pièces uniques de mon art éphémère (Land Art) mis en scène sur les berges de la Seine, de l'Eure, sur le littoral normand de la Côte d'Albâtre, celle du Cotentin, en Bretagne sur les côtes de l'Île est Vilaine, du Pays du Trégor, du Léon en Finistère, sur les rives des rivières et des cours d'eau du Lot, de l'Ain, de l'Isère, de la Garonne...

A contrario des monolithes (menhirs), le cairn s'apparente à une mosaïque de pierre verticale, toute en équilibre dénouée de joint..

De cet art et de cette pratique ancestrale s'érige une installation plus ou moins éphémère car elle se trouve éprouvée par le jusant ou le flux, par le vent, la pluie, le courant d'air, la montée des eaux...le temps, l'emprise du temps.

Le cairn est entré comme discipline artistique dans le Land Art, au cours des années 1960.au USA.

Le CAIRN est une Construction Artistique Incorporant des Roches Naturelles.

En phase avec une certaine idée du respect de la nature depuis mon plus jeune âge, par mes CAIRNS, j'œuvre davantage sur une toute légère modification, très provisoire, des éléments sélectionnés pour l'édification du cairn. En effet en raison des marées, des flux, reflux la plupart de ces installations éphémères retournent naturellement au fleuve ou à la mer par les seuls effets de l'eau ou du vent.

Plus généralement les artistes du Land Art veulent vivre et opérer un rapport intime avec la nature en proposant d'éloigner l'art des musées et des galeries.

Beaucoup s'inspirent des sites archéologiques et sacrés, certains ajoutent à leurs oeuvres des éléments naturels étrangers à la structure première, aux matériaux originels de l'oeuvre.

Pour ma part, j'utilise seulement les matériaux existants pour mes C.A.I.R.N (s)

A contrario de mes installations en pleine nature, le premier axe historique fut le gigantisme lié aux paysages américains et la transformation important de ces lieux, dans les années 60.

Gilles A. Tiberghien offre un aperçu des connaissances sur et autour du Land Art dans son ouvrage « Land Art », il définit le Land Art comme une épure et l’ambition de se débarrasser de l’art du chevalet et des grands principes du modernisme et faire entrer l’art hors des musées et de le faire autrement que dans des expositions muséales

Jean Noël Fessy postule que c’est « l’art dans la nature », « c’est sortir de son atelier solitaire pour aller travailler dans, en rapport et avec la nature, nature qui peut d’ailleurs très bien être urbaine »

Source in :

www.artactif.com/fessy,

www.artactif.com/fr/land-art.php-

Je suis beaucoup plus sensible à la démarche qui privilégie le respect de la nature car le Land Art est à ce stade, plus en harmonie avec la nature et moins violant pour l'environnement naturel [Les déplacements des éléments collectés, choisis, sélectionnés se limitent à de simples marquages, de simples traces ou empreintes du pas, de pieds]

L'œuvre subsiste par le biais du film, de la vidéo ou de la photographie [prise de vue] permettant ainsi à l'artiste de fixer durablement l'nstallation réalisée en pleine nature.

En cela le Land Art s'apparente au courant d'art et au mouvement des impressionnistes, eux aussi très en symbiose avec la nature et peignant en pleine nature.

Par la photographie, mes installations sont immortalisées et visibles sur d'autres médiums et médias.

Voici les liens de quelques artistes:

http://www.davidstricker.ch/

Oeuvres d'art en Plein air, Andy Goldsworthy

http://nicolas.wintz.nw.pagesperso-orange.fr

Clémence Renaud – Elizaveta Konovalova : CAIRNS - ArtéMédia

www.artactif.com/fessy

www.artactif.com/fr/land-art.php-

www.richardshilling.co.uk/

Ouvrages:

  • Hervé Le Tellier. Inukshuk, l'homme debout. Bordeaux : Castor astral, 1999. (roman)
  • Mike Ulmer. The Gift of the Inuksuk. Chelsea : Sleeping Bear Press, 2004. (littérature jeunesse)
  • Gérard Moncomble. Inukshuk, le garçon de pierre. Milan jeunesse (Terre de couleurs), 2004. (littérature jeunesse)

  • Marc Pouyet - Artistes de nature Pratiquer le Land Art, au fil des saisons Ed Plume de carotte

    www.plumedecarotte.com/

Je remercie ces auteurs pour ce collectage de données qui restent à approfondir.

librenecessite.over-blog.com/article-empillements-de-pierres,

fr.wikipedia.org/wiki/Inukshuk,

Empilement de pierres - Martouf

Je ne manquerai pas de compléter ces références bibliographiques au fur et à mesure de mes lectures et de mes découvertes

C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
C.A.I.R.N.s en Bretagne - Ile et Vilaine - Finistère (Crozon) 2013
Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 22:39

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains, graveurs, maîtres verriers. Juin 2013.

Crédits photos: Duhnat, avec son aimable autorisation, tous droits réservés et reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.


Avec l'aimable participation et contribution de Duhnat, peintre-graphiste - juin-juillet 2013.

 

- à propos de Duhnat par moi-même.

J'ai découvert en chemin l'univers artistique de Duhnat à la fin des années 80 chez moi à Yvetot lors d'une de ses visites à mon domicile. Plusieurs toiles sous le bras Duhnat souhaitait recueillir mon impression et une critique sur son travail naissant. Début des années 90, je l'ai revue un peu plus tard alors que l'artiste vivait à Limoges.

Dans son atelier s'accumulaient déjà de nombreux formats "oil on canvas".

Les prémices de son univers étaient plantés. Un style bien à elle allait naître une décennie plus tard après qu'elle eut bénéficié d'une formation à Lyon puis à Paris.

Sa technique bien particulière venue de l'infographie lui permet de construire librement ses tableaux virtuels sans jamais délaisser la technique de l'huile sur toile.

De cette fusion se composent ses tableaux qu'elle nous propose aujourd'hui.

Ce que j'aime dans son œuvre actuelle, c'est l'évolution de son parcours, la maturité plasticienne qui s'en dégage sans rien renier à l'univers onirique, fantasmagorique, surréaliste qu'elle affectionne depuis le début.

Ces opus dégagent une sensibilité très personnelle, sans concession, présente dans chacune de ses "toiles".

La référence à la rêverie, à la solitude, à la mélancolie, à l'espoir, à l'introspection est omniprésente.

Elle révèle ainsi un apaisement, une plénitude, une réconciliation avec elle-même.

J'aime les couleurs, la composition, l'univers du décor en toile de fond, la répétition picturale de "gimmicks, phrasés et frises"

Je vous invite à venir découvrir et apprécier son œuvre

 

2- à propos de Duhnat, par elle-même

Elle se présente ainsi en réponse à mon questionnaire  de "Proust",

je cite:

Comment t'est venue ce goût pour l'art?

Toute petite, dés que j’ai pu avoir un pinceau dans les mains, j’ai découvert le plaisir que me procurait l’action de déposer une couleur sur une feuille, avant même de découvrir les œuvres d’autres artistes, et ce qu’est l’Art et son Histoire.

Tout mon parcours découle de cette sensation brute de plaisir intense de l’œil qui se promène dans l’image, de couleur en couleur. C’est cette sorte d’intuition primaire qui me guide pour chaque nouvelle composition.

Quel a été l'élément déclencheur?

Un jour, à la fin de l’année de CM2, l’instituteur demanda à toute la classe de bien retenir mon nom car je deviendrais une grande artiste à l’âge adulte. Depuis ce jour, je poursuis ce rêve un peu fou : celui de vivre de mon art.

D'où provient ton univers?

Comme je suis quasiment nulle en histoire de l’art (et je ne m’en vente pas) et que je ne suis pas issue d’une famille d’artistes, je me suis créé mon petit univers intérieur, sans me soucier le moins du monde de ce qui se passait autour de moi. C’est plus tard, au Lycée puis durant mes études, et encore aujourd’hui, que j’ai pu m’inspirer d’autres artistes aussi bien appartenant à l’Histoire comme Bosch, Klimt, Klee …ou bien d’aujourd’hui comme Authouart, ou encore les quelques grands noms de ma région. Mais encore aujourd’hui, je raconte mon histoire, mes rêves, au travers de ce personnage féminin que l’on retrouve souvent, se baladant de toile en toile. Je trouve beaucoup d’idées en observant la nature, les animaux, mon chat … Je travaille au « feeling », intuitivement, sans trop savoir l’expliquer… je fais ce que j’ai à faire, touche par touche, jour après jour.

D'où vient le choix des couleurs?

no comment

Que pourrait vouloir dire ta peinture?

Je fais appel à l’imagination de chacun. Je propose une image, abstraite ou non, et chacun est libre de broder, de rêver autour de cette image. Je n’éprouve pas le besoin d’utiliser d’autre langage que celui de la couleur, je veux que les gens s’évadent librement, avec leur interprétation personnelle de ma peinture.

Quelles rencontres ont été importantes pour toi?

Les enseignants de l’école d’illustration Emile Cohl, à Lyon, il y a une quinzaine d’années. J’ai eu la chance de bénéficier d’un programme d’enseignement très riche, tant sur le plan technique, que spirituel. J’ai appris à observer le monde qui nous entoure avec un œil différent.

Françoise Ravon, enseignante au centre culturel de Mont Saint Aignan, avec qui j’ai une relation toute particulière de maître à élève, remarquable plasticienne.

Le groupe des « étourdis », avec qui je dessine le dimanche matin.

Albena, artiste peintre de la région dont l’œuvre m’inspire énormément.

 

Quelle place tient ton art dans ta vie?

Toute la place, avec mon chat.


Quel serait le prolongement à ton œuvre actuelle?

Ce serait de partir d’une idée, d’un croquis, et tourner autour avec toutes les techniques possibles, développer une vraie recherche plastique, tout en restant au plus proche de ma personnalité propre, de mon univers pictural. Produire aussi bien des originaux en développant surtout les effets de matière, que des numérigraphies en tirages limités en utilisant l’outil informatique. Ainsi, sur le même thème, je présenterais tout mon savoir faire de plasticienne, dans tous les formats … et à tous les prix !

Quand pourra-t-on voir prochainement tes œuvres et à quelles occasions?

De mie Août à fin septembre au Marégraphe (brasserie sur les quais de Rouen), accompagnée d’un mosaïste : toi, Pascal, et d’un photographe qui n’est autre que ton fils !

Je participerai également à plusieurs salons d’automne dans la région.

Quel a été ton premier frisson artistique à te donner "la chair de poule"?

L’Œuvre monumentale de Dali, à 16 ans.

 

Données recueillies par Pascal Levaillant - juillet 2013

Coup de coeur à l'oeuvre et coup de chapeau à l'artiste

http://www.duhnat.com/

Duhnat, peintre graphiste.
Duhnat, peintre graphiste.Duhnat, peintre graphiste.
Duhnat, peintre graphiste.Duhnat, peintre graphiste.Duhnat, peintre graphiste.
Duhnat, peintre graphiste.Duhnat, peintre graphiste.

Duhnat, peintre graphiste.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 05:41
La côte d'Albâtre: un balcon sur la mer

La côte d'Albâtre: un balcon sur la mer

La côte d'Albâtre offre des paysages sublimes du haut de ses hautes falaises crayeuses surplombant la mer.

Après avoir randonné sur ses 140 kilomètres d'Ault au cap de la Hève et à ses jardins suspendus (Le Havre-Ste Adresse) je commence une série de formats sur ses paysages étonnants, ses plateaux cultivés, ses valleuses illuminées de soleil, ses nuages impressionnants...en marge de ses paysages (carte postale)

La mosaïque est encore aujourd'hui un média et un médium insolite pour évoquer ses paysages que les peintres ont déjà largement diffusé.

Voici Senneville/Fécamp et la valleuse de Parfondval à Biville-sur-Mer

La côte d'Albâtre: un balcon sur la mer
Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 08:22
La côte d'Albâtre: un balcon sur la mer - Pure...

La côte d'Albâtre: un balcon sur la mer - Pure prairie 2
La côte d'Albâtre près de Criel sur Mer, commune de Biville-sur-Mer et aussi sur www.pascallevaillant.com

Repost 0
Published by Pascal Levaillant
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 12:05
Bois flotté - le cheval de Gouy - Levaillant...

Bois flotté - le cheval de Gouy - Levaillant 2013... sur socle.

Repost 0
Published by Pascal Levaillant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied