Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 15:02
Channel n°45 - Masque du Général  Grievous – assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°45 - Masque du Général Grievous – assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n°45 - Masque du Général Grievous – assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°45 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment. Je l'en remercie vivement pour cette exceptionnelle ressource venue de la Côte d'Opale en Manche que la mer lui a offert.

A ce propos il m'a livré récemment ce que sont pour lui ses "naufrages" et ce qu'ils représentent à ses yeux, je cite:

"à la mer, les bois évoquent avant tout pour moi les naufrages et la mémoire des marins disparus en pêche, mais aussi la conscience d’une planète où hommes et territoires, aussi lointains soient-ils, sont reliés par les océans ; les inscriptions et calligraphie en langues étranges sur les restes de caisses d’emballage et de toiles de jute, les noix de coco flottées, les souches des mangroves Africaines et les cargaisons les plus improbables témoignent des incertitudes et de la poésie des circumnavigations.

Et puis il y a ces couleurs, franches et lumineuses, si caractéristiques des peintures marines. "

Le titre "le masque du général Grievous" m'a été suggéré par un adepte de "star wars"

L'appellation "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine ainsi qu' au Cotentin et plus généralement les côtes de la Manche de Zuydcoote à la pointe St Mathieu dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°45 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin et côte d'Opale), de bois de palette (Seine)...

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat et plus récemment pour citer deux artistes exceptionnels que je connais j'ai rencontré ces dernières années: Emmanuel Dilhac et J.G.Gwezenneg qui ont livré leurs premières œuvres à la fin des années 50. Tous deux ont aussi de magnifiques souvenirs à raconter ainsi que mon ami Goulven Loaëc avec qui j'ai co-initié et co-organisé la première biennale d'Art du Bois Flotté à Caudebec-en-Caux en 2014 grâce à la Ville de Caudebec-en-Caux, au L.A.C (Liens artistiques Culturels) à Caudebec-en-Caux (Rives-en-Seine) et à Steredenn-Mor.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

"Le bois flotté existe depuis la nuit des temps, c'est la mémoire du monde "

© Pascal Levaillant 2014, propos recueilli par E.P. in Maisons CôtéOuest Avril-mai 2014

Emmanuel DILHAC : Créateur Plasticien - Musicien - Peintre - Poète ...

www.emmanuel-dilhac.com/

Emmanuel DILHAC : cet homme aimable, sympathique a toujours manifesté une propension à l'énigme de la pensée, à la recherche approfondie de l'originel ...

Gwezenneg-analyse d'une oeuvre - YouTube

▶ 5:52

https://www.youtube.com/watch?v=wJwYkkqhj8g

9 juin 2011 - Ajouté par artifsacts

Dans son atelier, Goulven Loaec mêle l'art et la nature - Ouest-France

www.ouest-france.fr › Accueil › Bretagne

13 mai 2016 - Cet atelier est non seulement le lieu de création de Goulven, mais il est aussi l'atelier artistique intergénérationnel investi par Danièle Loaec et ...

Fête de la Coustille et du bois flotté 2016 / A la une / Actus / Vivre à ...

www.vieuxboucau.fr › Vivre à Vieux Boucau › Actus › A la une

17 févr. 2016 - Fête de la Coustille et du bois flotté 2016. Cette 3ème édition se tiendra du 20 au 28 février. Téléchargez ci-dessous le programme détaillé.

Exposition Picasso, l'éternel féminin - Musée des Beaux-Arts de ...Quimper 2014
Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 15:01
Channel n°44 - Carré échouage 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°44 - Carré échouage 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n°44 - Carré échouage 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°44 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment. Je l'en remercie vivement pour cette exceptionnelle ressource venue de la Côte d'Opale en Manche que la mer lui a offert.

A ce propos il m'a livré récemment ce que sont pour lui ses "naufrages" et ce qu'ils représentent à ses yeux, je cite:

"à la mer, les bois évoquent avant tout pour moi les naufrages et la mémoire des marins disparus en pêche, mais aussi la conscience d’une planète où hommes et territoires, aussi lointains soient-ils, sont reliés par les océans ; les inscriptions et calligraphie en langues étranges sur les restes de caisses d’emballage et de toiles de jute, les noix de coco flottées, les souches des mangroves Africaines et les cargaisons les plus improbables témoignent des incertitudes et de la poésie des circumnavigations.

Et puis il y a ces couleurs, franches et lumineuses, si caractéristiques des peintures marines. "

Le titre échouage 2 fait suite à l'opus channel n°43.

L'appellation "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine ainsi qu' au Cotentin et plus généralement les côtes de la Manche de Zuydcoote à la pointe St Mathieu dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°44 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin et côte d'Opale).

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat et plus récemment pour citer deux artistes exceptionnels que je connais j'ai rencontré ces dernières années: Emmanuel Dilhac et J.G.Gwezenneg qui ont livré leurs premières œuvres à la fin des années 50. Tous deux ont aussi de magnifiques souvenirs à raconter ainsi que mon ami Goulven Loaëc avec qui j'ai co-initié et co-organisé la première biennale d'Art du Bois Flotté à Caudebec-en-Caux en 2014 grâce à la Ville de Caudebec-en-Caux, au L.A.C (Liens artistiques Culturels) à Caudebec-en-Caux (Rives-en-Seine) et à Steredenn-Mor.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

"Le bois flotté existe depuis la nuit des temps, c'est la mémoire du monde "

© Pascal Levaillant 2014, propos recueilli par E.P. in Maisons CôtéOuest Avril-mai 2014

Emmanuel DILHAC : Créateur Plasticien - Musicien - Peintre - Poète ...

www.emmanuel-dilhac.com/

Emmanuel DILHAC : cet homme aimable, sympathique a toujours manifesté une propension à l'énigme de la pensée, à la recherche approfondie de l'originel ...

Gwezenneg-analyse d'une oeuvre - YouTube

▶ 5:52

https://www.youtube.com/watch?v=wJwYkkqhj8g

9 juin 2011 - Ajouté par artifsacts

Dans son atelier, Goulven Loaec mêle l'art et la nature - Ouest-France

www.ouest-france.fr › Accueil › Bretagne

13 mai 2016 - Cet atelier est non seulement le lieu de création de Goulven, mais il est aussi l'atelier artistique intergénérationnel investi par Danièle Loaec et ...

Fête de la Coustille et du bois flotté 2016 / A la une / Actus / Vivre à ...

www.vieuxboucau.fr › Vivre à Vieux Boucau › Actus › A la une

17 févr. 2016 - Fête de la Coustille et du bois flotté 2016. Cette 3ème édition se tiendra du 20 au 28 février. Téléchargez ci-dessous le programme détaillé.

Exposition Picasso, l'éternel féminin - Musée des Beaux-Arts de ...Quimper 2014
Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 14:59
Channel n°43 - Carré échouage 1 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°43 - Carré échouage 1 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n°43 - Carré échouage 1 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°43 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment. Je l'en remercie vivement pour cette exceptionnelle ressource venue de la Côte d'Opale en Manche que la mer lui a offert.

A ce propos il m'a livré récemment ce que sont pour lui ses "naufrages" et ce qu'ils représentent à ses yeux, je cite:

"à la mer, les bois évoquent avant tout pour moi les naufrages et la mémoire des marins disparus en pêche, mais aussi la conscience d’une planète où hommes et territoires, aussi lointains soient-ils, sont reliés par les océans ; les inscriptions et calligraphie en langues étranges sur les restes de caisses d’emballage et de toiles de jute, les noix de coco flottées, les souches des mangroves Africaines et les cargaisons les plus improbables témoignent des incertitudes et de la poésie des circumnavigations.

Et puis il y a ces couleurs, franches et lumineuses, si caractéristiques des peintures marines. "

Le titre carré échouage 1 raconte mes collectages en Manche provenant d'échouages.

L'appellation "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine ainsi qu' au Cotentin et plus généralement les côtes de la Manche de Zuydcoote à la pointe St Mathieu dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°43 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin et côte d'Opale), de bois de palette (Seine)...

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat et plus récemment pour citer deux artistes exceptionnels que je connais j'ai rencontré ces dernières années: Emmanuel Dilhac et J.G.Gwezenneg qui ont livré leurs premières œuvres à la fin des années 50. Tous deux ont aussi de magnifiques souvenirs à raconter ainsi que mon ami Goulven Loaëc avec qui j'ai co-initié et co-organisé la première biennale d'Art du Bois Flotté à Caudebec-en-Caux en 2014 grâce à la Ville de Caudebec-en-Caux, au L.A.C (Liens artistiques Culturels) à Caudebec-en-Caux (Rives-en-Seine) et à Steredenn-Mor.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

"Le bois flotté existe depuis la nuit des temps, c'est la mémoire du monde "

© Pascal Levaillant 2014, propos recueilli par E.P. in Maisons CôtéOuest Avril-mai 2014

Emmanuel DILHAC : Créateur Plasticien - Musicien - Peintre - Poète ...

www.emmanuel-dilhac.com/

Emmanuel DILHAC : cet homme aimable, sympathique a toujours manifesté une propension à l'énigme de la pensée, à la recherche approfondie de l'originel ...

Gwezenneg-analyse d'une oeuvre - YouTube

▶ 5:52

https://www.youtube.com/watch?v=wJwYkkqhj8g

9 juin 2011 - Ajouté par artifsacts

Dans son atelier, Goulven Loaec mêle l'art et la nature - Ouest-France

www.ouest-france.fr › Accueil › Bretagne

13 mai 2016 - Cet atelier est non seulement le lieu de création de Goulven, mais il est aussi l'atelier artistique intergénérationnel investi par Danièle Loaec et ...

Fête de la Coustille et du bois flotté 2016 / A la une / Actus / Vivre à ...

www.vieuxboucau.fr › Vivre à Vieux Boucau › Actus › A la une

17 févr. 2016 - Fête de la Coustille et du bois flotté 2016. Cette 3ème édition se tiendra du 20 au 28 février. Téléchargez ci-dessous le programme détaillé.

Exposition Picasso, l'éternel féminin - Musée des Beaux-Arts de ...Quimper 2014
Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 14:56
Channel n°41  - Carré des dunes et des mielles - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°41 - Carré des dunes et des mielles - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n° 41 - Carré des dunes et des mielles - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une soixante d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce Channel n° 41 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et par mes collectages du havre d'Agon-Coutainville et issus du collectage d'un artiste entre Berck et Le Touquet sur la côte d'Opale.

Le titre "Channel" rend hommage aux échouages de la Manche.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°40 est constitué de bois flotté, de bois de barque de la côte d'Opale (fond), bois de barque près d'Agon-Coutainville et de bois de palette (Seine) pour l'encadrement...

"Une ganivelle est un assemblage de barreaux de bois (échalas) reliées par des fils de fer torsadés, pour former un élément de clôture pré-assemblé": source - http://www.piquets-couardais.com/cloture/ganivelle-chataignier.php

"La fixation des dunes: Les hommes essaient d'empêcher les dunes de se déplacer et d'envahir l'intérieur des terres. Pour empêcher les dunes d’envahir l’intérieur des terres, les hommes utilisent divers procédés. Déjà, à la fin du XVIIIe siècle, d’importants travaux ont été entrepris pour arrêter l’avancée lente, mais continue, des dunes côtières des Landes : mise en place de palissades, plantation de pins maritimes. Toutefois, avant d’entreprendre des travaux sur une dune, il est nécessaire de bien connaître la direction et la force des vents, la qualité du sable, le relief naturel, les périodes probables des grandes tempêtes… Cette étude préalable permet d’éviter de commettre des erreurs, comme ce fut le cas sur la côte de Sauveterre, en Vendée, où les barrières destinées à fixer le sable furent emportées par les vagues.": http://www.icem-freinet.net/~btj/dunes/du5.htm

Un membre de l'association AVRIL m'explique le principe: "La ganivelle est un outil utilisé pour aider et favoriser le développement « naturel » de la dune. En effet, les dunes, avec le passage des touristes, l’urbanisation, ainsi que beaucoup d’autres causes souffrent de l’érosion. Le but de la ganivelle dans ce cas est double : elle fait office de barrière, empêchant ainsi le public de fragiliser le massif dunaire, mais elle permet surtout de capter les grains de sables qui s’envolent à marée basse quand le vent souffle et de permettre à la végétation (oyat, chardon maritime…) de s’installer et de stabiliser cette dune que l’on appelle la dune mobile.

Le travail de la ganivelle est un travail temporaire. Elle finit par être ensablée complètement ce qui oblige selon les différents plans de gestion d’en reposer de nouvelles quelques années après." .../..."on a souvent des petits soucis concernant les dégradations. L’été bien souvent ils sont détruits pour faire des barbecues, lors de fortes marées ou de tempêtes elles peuvent également céder... Cependant le but est de finir ensablées. C’est alors à ce moment que l’on voit que la dune se reforme."

L'association - Association AVRIL

www.associationavril.org/?page_id=14

Le deuxième objectif est de protéger le massif dunaire de la côte Ouest du Cotentin en le consolidant par la pose de « ganivelles » aussi bien à Annoville qu'à ...:

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 14:55
Channel n°42 - Window 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°42 - Window 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°42 - Window 2 - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°42 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment. Je l'en remercie vivement pour cette exceptionnelle ressource venue de la Côte d'Opale en Manche que la mer lui a offert.

A ce propos il m'a livré récemment ce que sont pour lui ses "naufrages" et ce qu'ils représentent à ses yeux, je cite:

"à la mer, les bois évoquent avant tout pour moi les naufrages et la mémoire des marins disparus en pêche, mais aussi la conscience d’une planète où hommes et territoires, aussi lointains soient-ils, sont reliés par les océans ; les inscriptions et calligraphie en langues étranges sur les restes de caisses d’emballage et de toiles de jute, les noix de coco flottées, les souches des mangroves Africaines et les cargaisons les plus improbables témoignent des incertitudes et de la poésie des circumnavigations.

Et puis il y a ces couleurs, franches et lumineuses, si caractéristiques des peintures marines. "

Le titre window 2 est comme une fenêtre ouverte sur la mer, à claire voie.

L'appellation "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine ainsi qu' au Cotentin et plus généralement les côtes de la Manche de Zuydcoote à la pointe St Mathieu dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n° 42 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin et côte d'Opale), de bois de palette (Seine)...

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat et plus récemment pour citer deux artistes exceptionnels que je connais j'ai rencontré ces dernières années: Emmanuel Dilhac et J.G.Gwezenneg qui ont livré leurs premières œuvres à la fin des années 50. Tous deux ont aussi de magnifiques souvenirs à raconter ainsi que mon ami Goulven Loaëc avec qui j'ai co-initié et co-organisé la première biennale d'Art du Bois Flotté à Caudebec-en-Caux en 2014 grâce à la Ville de Caudebec-en-Caux, au L.A.C (Liens artistiques Culturels) à Caudebec-en-Caux (Rives-en-Seine) et à Steredenn-Mor.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

"Le bois flotté existe depuis la nuit des temps, c'est la mémoire du monde "

© Pascal Levaillant 2014, propos recueilli par E.P. in Maisons CôtéOuest Avril-mai 2014

Emmanuel DILHAC : Créateur Plasticien - Musicien - Peintre - Poète ...

www.emmanuel-dilhac.com/

Emmanuel DILHAC : cet homme aimable, sympathique a toujours manifesté une propension à l'énigme de la pensée, à la recherche approfondie de l'originel ...

Gwezenneg-analyse d'une oeuvre - YouTube

▶ 5:52

https://www.youtube.com/watch?v=wJwYkkqhj8g

9 juin 2011 - Ajouté par artifsacts

Dans son atelier, Goulven Loaec mêle l'art et la nature - Ouest-France

www.ouest-france.fr › Accueil › Bretagne

13 mai 2016 - Cet atelier est non seulement le lieu de création de Goulven, mais il est aussi l'atelier artistique intergénérationnel investi par Danièle Loaec et ...

Fête de la Coustille et du bois flotté 2016 / A la une / Actus / Vivre à ...

www.vieuxboucau.fr › Vivre à Vieux Boucau › Actus › A la une

17 févr. 2016 - Fête de la Coustille et du bois flotté 2016. Cette 3ème édition se tiendra du 20 au 28 février. Téléchargez ci-dessous le programme détaillé.

Exposition Picasso, l'éternel féminin - Musée des Beaux-Arts de ...Quimper 2014
Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 21:47
Channel n° 40 - Colonne des trous noirs - gravure sur bois de barque © Pascal Levaillant 2016

Channel n° 40 - Colonne des trous noirs - gravure sur bois de barque © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n° 40 - Colonne des trous noirs - gravure sur bois de barque © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une soixante d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce Channel n° 40 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et par mes collectages en Cotentin entre Cherbourg et Carteret

Le titre "Channel" rend hommage aux échouages de la Manche.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°40 est constitué de bois flotté, de bois de barque du Cotentin (fond), de bois de palette (Seine) pour l'encadrement...

Un interprétation de la voie lactée et des trous noirs pour garder les yeux dans les étoiles.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 22:54
Channel n°39 - Red sky and blue channel - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°39 - Red sky and blue channel - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Du bois flotté à l'œuvre...

Channel n°39 - Red sky and blue channel - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une soixante d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce Channel n° 39 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment, je l'en remercie vivement.

Le titre "Channel" rend hommage aux échouages de la Manche et de la mer d'Iroise. dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n°39 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin(premier plan) et côte d'Opale (fond)), de bois de palette (Seine) pour l'encadrement...

Le ciel lourd plombe la mer de reflets inondant les flots bleus.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 15:47
Channel n°38 - carre du navire fantôme - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°38 - carre du navire fantôme - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n°38 - carre du navire fantôme - assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une soixante d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce Channel n° 38 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et par mes collectages en Cotentin entre Granville et Agon Coutainville et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce au collectage d'un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a conservé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment, je l'en remercie vivement.

Le titre "Channel" rend hommage aux échouages de la Manche et de la mer d'Iroise. dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n° 38 est constitué de bois flotté, de bois de barque (Cotentin(premier plan) et côte d'Opale (fond)), de bois de palette (Seine) pour l'encadrement...

tel un mirage qui surgit à l'horizon sur l'océan, le bateau fantôme navigue sur le flot de notre imaginaire.

du bois flotté à l'œuvre...

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 15:24
Channel n° 37 - Colonne  de l'effet domino - côte d'Opale - Assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n° 37 - Colonne de l'effet domino - côte d'Opale - Assemblage mixte © Pascal Levaillant 2016

Channel n° 37 - Colonne de l'effet domino - côte d'Opale - Assemblage mixte

© Pascal Levaillant 2016

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une soixantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce Channel n° 37 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et par mes collectages et ceux provenant des plages du Touquet et celle de Berck-sur-Mer (Côte d'Opale) grâce à leur conservation par un artiste qui dans les années 80 a ramassé sur ces plages de la Côte d'Opale ces morceaux d'épave "ses naufrages" qu'il a précieusement gardé jusqu'à ce jour et qu'il m'a confié récemment, je l'en remercie vivement.

Le titre "Channel" rend hommage à la Manche et à la mer d'Iroise. dans le Finistère.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages de la Manche

Ce carré n° 36 est constitué de bois flotté, de bois de barque (côte d'Opale), de bois de palette (Seine)...

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 20:41
at Villequier 2016

at Villequier 2016

Seine d'amour © Levaillant 2015

Traduction "esprit(s) de Seine"

Love Seine

I’ll admit you, i’ve a fondness for the Seine

I’ll confess to you I love it when she’s in her bed

On her concave sides

On her slim curves

I stride along her beaches, her shores

On her convex sides

I recline

I’m gratified

From the summits of her hillsides I notice her curves

On her towpath I brush past her lands wet or wooded

I love her ebb, her flow

That incessant coming and going

Which caress her banks

As soon as I leave her, I put her on scene

I love her colours, her fruity aromas

Her banks planted with delicious orchards

At dawn her mists fragment the first light of day

At midday, her reflections, arouse themselves, beneath the sun’s zenith

At sunset her waters are kissed by a thousand fires

At dusk her flow shivers under the moon

At midnight, the streetlights and beacons

Chart her vast estuary

As soon as I’m distant, I put her on scene

Sometime of Eure, Sometime of Seine Maritime

Between the Flowered Coast and the Alabaster Coast

The Seine floods the bay with brackish waters

Which dissipate into salty waters

As soon as I meet her, I put her on scene

Seine d’amour (Love Seine) © Levaillant 2015

Le portrait by Pascal Levaillant

This wasn't a first for me. In the past, several people have sketched me, with paper and pencil, taken my photograph and today, painted me.

Il liked the experience. We started first, Olivier Desvaux and myself, by choosing Caudebec-en-Caux as the setting.

I always mention this part first because my portrait is part of a serie called "spirits of the Seine" which puts into context the fact that the Seine is represented on the canvas.

Setting the scene, or should I say "Seine", was as important as the theme a portrait).

With this in mind I wore my normal, everyday, clothes and my straw hat that I like to wear when I go walking, apart from when it's windy.

I loved the sitting that we did on the quay at Caudebec-en-Caux next to tjhe signpost I created along with other artists from the first biannual 'The Art of Driftwood' in 2014.

I would have also opted for the beach at Villequier where I gather, or collect, or glean, but the light seemed better to us on the quay at Caudebec-en-Caux.

The sitting was rather epic, what with the wind toppling over the big parasol that the artist was using and the gusts that twice blew my hat into the waters of the Ambion. Olivier had to fish my hat out twice using his parasol and I managed to find a way to fix down the parasol so that it wouldn't blow over again. We couldn't have shown more team spirit in getting the portrait done.

I had total confidence in Olivier, I've seen the portrait nealrly-finished ans it's 100% me, I approve of it unreservedly, it's likeness taht I like.

What was magic were the tacit moments punctuated by discussion, a conversation other than about painting itself, about continually crossing and holding each other's gaze.

Seeing myself through Olivier's eyes I feel its an appropriation of my being, of my vitality.

I complete let myself go, I felt in total confidence, thanks to Olivier's talent ans charisma. That all helped create a true rapport. I'm stillenthusiastic and impatient, which is true of all great experiences ans high points, to see the results in a large format, I sincerely believe the real magic of this portrait is in the genuine encounter between us.

Traduction dans le cadre de l'exposition "esprits de Seine" by Olivier Desvaux 2016

at Gruchet Abbaye du Valasse 2016

at Gruchet Abbaye du Valasse 2016

at Abbaye du Valasse 2016

at Abbaye du Valasse 2016

at Villequier 2016

at Villequier 2016

at Villequier 2016

at Villequier 2016

at Caudebec-en-Caux 2015

at Caudebec-en-Caux 2015

at Caudebec-en-Caux 2015

at Caudebec-en-Caux 2015

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied