Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 15:56
Veules les Roses- St Valery en Caux: Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 18 - Printemps 2009 : Randonner - images - Côte d'Albâtre - Station balnéaire - Falaises...


Voici la 18ème étape de cette randonnée sur la Côte d'Albâtre par deux seinomarins.

Aujourd'hui je vous relate ce périple "hors sentiers battus" qui nous conduit de Veules les Roses à St Valery en Caux.

Belle journée ensoleillée, bel horizon, nature sauvage presque vierge ou la mer se confond presque avec l'azur du ciel.

Cette portion est longue, particulièrement longue ce qui nous a contraint de laisser une voiture à Veules et une autre à St Valery afin d'envisager de revenir dans de bonnes conditions et sans se soucier du coefficient de marée ou  des horaires de marée.
Nous avons eu recours à cette option par deux fois déjà.
Certaines portions sont plus longues que d'autres si aucune valleuse ne vient entrecouper la côte assez rectiligne de la Côte d'Albâtre par une descente à la mer.

Bienvenue sur le site de St Valery en Caux Site officiel de la ville de St Valery en Caux.
www.ville-saint-valery-en-caux.fr/ -

Vue de Veules les Roses












Vers  St Valery en Caux































Vers Sotteville sur Mer









En se rapprochant de St Valery en Caux































































































Paysage vierge.
Immense balcon verdoyant.














































St Valery en Caux et sa jetée, son port...





































































Monument de Costes et Bellonte









Costes et Bellonte, vainqueurs de l'Atlantique - L'Histoire par l ... Costes et Bellonte, vainqueurs de l'Atlantique. ANONYME. De toutes les traversées aériennes, celle de Paris à New York apparaissait comme la plus ...
www.histoireimage.org/site/oeuvre/analyse.php?i=301...














































Vestige d'un blochkauss








Cordon de falaises rectiligne à St Valery en Caux



























A la prochaine étape je vous reparlerai de ces blochkauss construits pendant la guerre.


















La prochaine étape nous conduira de St Valery en Caux à Paluel.
L'immense site nucléaire de la Centrale de Paluel nous empêchera de poursuivre sur Veulettes.
En effet la Centrale de Paluel s'est nichée dans la valleuse de Port Sussette qui n'existe plus malheureusement.

Dans les années 60  en "Dauphine" nous allions en famille à Port Sussette à la pêche aux moules, aux bigorneaux, vigneaux et étrilles.
Aujourd'hui sur ce site il en est tout autrement...

à bientôt pour d'autres aventures...

Mélo
Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 14:20


Sotteville sur Mer- Veules les Roses:
Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 17 - Hiver 2008 :
Randonner - Images rando - Côte d'Albâtre - Environnement- Géologie - Patrimoine - Curiosités- Ombres et lumière.


Le beau temps est une fois de plus au rendez-vous.
A partir de Sotteville sur mer, nous sommes descendus vers la grêve à marée basse.
Passage à pied au pied des falaises jusqu'à Veules les Roses
puis remontée vers le haut des falaises en longeant celles-ci  pour le retour à Sotteville sur mer.
Circuit retour aérien près des niches des mouettes et des goélands.
Superbe  panorama sous ce ciel bleu.

Vous pouvez rendre visite au site officiel de la commune de Sotteville sur Mer où se trouve expliqué l'origine de l'escalier de la descente à la mer et de son utilité d'hier à aujourd'hui:
Rubrique :
(accueil+ patrimoine et curiosités de Sotteville sur Mer :
Le site officiel de la Mairie de Sotteville-sur-Mer Le site présente aux Sottevillais les infos municipales, aspects sociaux et associatifs - informe les touristes sur les hébergements le patrimoine et les ...
www.sotteville-sur-mer.com/)

Le site officiel  de Veules les Roses est aussi accessible par le web:
Bienvenue à Veules les Roses station balnéaire de Seine Maritime ... Il est expressément rappelé que la mairie de Veules les Roses n'a aucun contrôle ni aucune responsabilité quant à la création de liens vers des sites ...
www.veules-les-roses.fr/fr/.../index.php?file...

Bonnes visites.

Les précédentes portions de cette randonnée sur le littoral de la Côte d'Albâtre par deux "seinomarins" sont visibles dans la rubrique "articles" ou "pages"  spécifiquement pour les dix premières  à partir d'Ault-Onival (Somme)

Aujourd'hui celle-ci est identifiée comme la "part 17": la 17ème étape, autrement dit.

Voici quelques clichés du jour


Au départ de Sotteville sur Mer









l'âge de glace en Pays de Caux Maritime









Vers Veules les roses






l'âge de glace 2









Ombre cauchoise






à proximité de Veules les Roses







Ombres cauchoises au dessus de nos têtes









Vers le retour: Veules les Roses




















Ombres et lumière à Veules les Roses



















Parking et stationnement   à Veules les Roses



















Vue vers St Valery en Caux




















Le littoral avec point de vue sur Sotteville sur Mer
on devine l'emplacement et l'empiètement  de l'escalier de Sotteville sur Mer sur le profil de la falaise.








Décharge sauvage










Bac à eau pour les vaches












Sotteville sur Mer





Graffitis marins ou tags
Sotteville sur Mer- plage

























La prochaine étape nous conduira de Veules les Roses à
St Valery en Caux

à bientôt

mélo
Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 20:58




Descente à la mer de Sotteville sur Mer









St Aubin sur Mer-Sotteville: Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 16 - Hiver 2008 : Randonner- Images rando- Côte d'Albâtre- Falaises- Géologie- kite surfing

Le littoral haut normand est décrit comme un des plus beaux de l'hexagone en raison des hautes falaises qui surplombent la grêve, à marée haute comme à marée basse, cependant du haut des falaises si belles du rivage quelques dépots d'ordures (dits sauvages) sont remarquables.

Et sur votre côte, qu'en est-il?

Cette étape fut véritablement la première du genre de cette randonnée sur la Côte d'Albâtre à pied par deux seinomarins et parfois plus...
Nous avons choisi une course assez facile pour commencer.
Nous avons sélectionné une portion assez rectiligne et sableuse sur l'arrivée à St Aubin

Avant que ce littoral s'ensable puisqu'il est constaté aujourd'hui  qu'il s'ensable sur certaine portion  et cela très rapidement, St Aubin sur Mer a toujours été la plage de sable de la côte.
Déjà tout petit nous allions en famille sur cette plage de sable à marée basse, bien entendu...

Aujourd'hui elle est devenue le site branché et sauvage du kitesurfing.
Nous avons rencontré sur le petit parking non aménagé de St Aubin, à l'ouest de la station, des voitures immatriculés de la région parisienne dont les propriétaires s'en donnaient à coeur joie au large de la plage.

Voici les images

Départ de Sotteville sur Mer






Vers St Aubin à une centaine de mètres du bord des falaises.



Splendeur et ambiance de la Côte d'Albâtre... en s'approchant un peu du bord.





On s'éloigne à nouveau...






Première décharge...





Chemin faisant nous progressons...





















Deuxième décharge un peu plus "gore"...



Ceci est un pieu près à chavirer en contrebas...




Un autre en équilibre instable...






Le platier et l'estran vu du haut des falaises...



Historiquement, le mot estran signifie « délaissé sableux de la mer ». Il est attesté sous la forme estrande dans un texte normand au XIIe siècle et a déja plus ou moins le sens qu'on lui connaît aujourd'hui, il est probablement issu de l'anglais strand jadis « plage ». Le terme picard stranghe, estranc XVIIe siècle puis estran même siècle est, avec le terme normand, la source du mot français, mais de manière directe. Il s'agit d'un emprunt au moyen néerlandais strang au sens de « grève ».


Le platier est estran  rocheux en zone côtière





En résumé l'estran est la zone,
le platier est le socle, le fond, la roche, le support...




à l'approche de St Aubin sur Mer






















Un barraquement abandonné mais pas pour tout le monde...





St Aubin,  petit paradis du kite surfing...chut...




Le kitesurf est un sport nautique de traction, parfois appelé fly-surf ou seulement kite. Il consiste à glisser sur une planche de surf de taille réduite ou une planche twintip (avant et arrière identique) en étant tracté par un cerf-volant (kite en anglais) appelé aile.


Retour vers Sotteville sur Mer





Au retour par l'estran:
ma tortue de mer





Un coeur gros comme ça...








La célèbre descente à la mer de Sotteville sur Mer

















Je vous retrouve bientôt pour une autre étape sur la côte d'Albâtre...

à+
mélo
Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 14:03
Dimanche 29 novembre - à partir de 14 h
WEEK-END DE CLÔTURE DU FESTIVAL
Le Grenier de la Mothe : BAILLEUL NEUVILLE
Tarifs : 10 €, 7 €, 5 €

"14h00 : ALICE Accompagnée par 126 rue du Miroir
Dans des ballades aux influences folk et swing, les sons et mots dialoguent et concourent à créer une atmosphère, un univers où même les objets deviennent instruments et les personnages des histoires. "

festival chant d'elles
Yvetot
Centre culturel les vikings
14 novembre 2009




Photo RC



" 15h15 : IL PLEUT DES CORDES

Un ensemble d’instruments et de voix avec Birgit Yew (violoncelle), Mélusine De Pas (viole de gambe) accompagnera l'étrange nouvelle de Pédro Organdbide dite par Élisabeth Touchard.

17h00 : LES SWINGING POULES trois femmes qui chantent qui enchantent et qui déchantent dans un registre super jazzy ou elles déjantent le public. Un trio glamour qui a reconcocté pour vous des bijoux de la chanson française.

17h30 : LAZAMÉLIBÔO pour ceux qui la connaissent c’est Amélie des Aminches ou Amélie de La Familia ou Amélie de Swing Gadjé pour nous elle sera terriblement Amélie tout court avec ses chansons Yddish, Kleshmer, Tziganes où elle s’envole et nous emporte. Josquin porte la voix à l’accordéon ou à la guitare et tous deux nous emmèneront dans ce pays beau inconnu, irréel rempli de paysages des sans bagages.

Ses concerts seront suivis d’un Hootnany comme dans les années 70 où celles et ceux qui auront envie de chanter pourrons le faire pour le plaisir de tous. Vous pourrez aussi souper en mettant votre obole dans le chapeau prévu à cet effet, d’une bonne soupe aux légumes et d’une tartiflette. "

source: Festival chants d'elles - Site officiel


126, rue du Miroir

 

Né en 2007, 126, rue du Miroir défend une certaine idée de la chanson française, tant par les textes, où le réel bascule souvent dans un imaginaire burlesque, décalé, ou poétique : De Jessie Jane, croqueuse d’homme à Pamela Bottinblanc, amoureuse transie, au 126, rue du Miroir, les femmes ont la part belle et caressent d’étranges  rêves d’absolu, d’amour et de cruauté. Il y a  en chacune d’elles, un tel besoin de quête, qu’elles ne peuvent que passer de l’autre côté…

Dans des ballades aux influences folk et swing, sons et mots dialoguent  et concourent à créer une atmosphère, un univers où mêmes les objets deviennent instruments et personnages des histoires.

Les locataires du 126 se sont lancés dans cette aventure  pour faire partager, avec un zeste de théâtralité, leur vision, en somme, très subjective de la chanson.


 

Par ordre alphabétique, du rez-de-chaussée au 7ème étage

Karin Czereba : Chœur, percussions

Alice Dehays : auteur-compositeur, interprète

Jean Marie Gibon : Guitare, Organ, melodica, percussions, chœur

Franck Lebourg : Basse, batterie, percussions, chœur

Pascal Levaillant : Guitare, banjo, contrebassine, percussions, chœur

Olivier Véron : Contrebassine, harmonica, guimbarde, accordéon, choeur




Maître son : Laurent Simon 

accompagnement artistique à la mise en scène: Marie Dehays 

et ceux et celles qui nous soutiennent pas à pas... y compris aux lumières...

Contact mail : les_126_rue_du_miroir@yahoo.fr









En concert à Yvetot le 14 novembre 2009
Festival chant d'elles


Photot RC





Final du 14 novembre 2009 aux vikings à Yvetot
Festival Chant d'elles








Photo RC







Article de presse
du  Paris Normandie du 19 novembre 2009
voir sur ce lien:  Yvetot  ---------------source Paris Normandie : Accueil Accueil, L'actualité de la Normandie avec Paris Normandie, votre journal régional d'information.
 page et rubrique Yvetot

www.paris-normandie.fr/

Titre de l'article: "Rêver par la musique

La formation d'Alice Dehays interprétait aux Vikings ses mélodies oniriques

YVETOT.Alice Dehays et son groupe « 126, rue du miroir » se produisaient samedi dernier aux Vikings."

Repost 0
Published by levaillant
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 23:03
 

Ste Marguerite sur Mer-Quiberville-St Aubin sur Mer: Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 15 - Hiver 2008 :  Randonner- sentiers du littoral- Images rando- Côte d'Albâtre- Falaises- Géologie -décharges sauvages.

Voici le reportage photo de l'étape de cette randonnée à pied sur la Côte d'Albâtre par deux seinomarins et + parfois comme aujourd'hui.








Rappel:
Les précédentes étapes sont visibles dans la rubrique "pages" (part 1 à part 10) ou dans les articles listés et déjà identifiés.

Cette étape s'intitule "part 15", histoire de s'y retrouver plus facilement.

Au commencement nous sommes partis d'Ault (Somme) et nous continuons vers St Valery en Caux, Fécamp, Etretat et le Havre, terme de cette aventure commencée en janvier 2008.

Aujourd'hui il est question de l'étape entre St Marguerite - Quiberville  et St Aubin sur Mer.
Du haut des falaises j'ai longé la côte d'Albatre de
Ste Marguerite et de Quiberville  jusqu'à St Aubin sur mer .

Sur cette portion précise j'ai pu croiser des décharges sauvages où se mêlent machine à laver, ordures de toutes sortes, débris, gravas, j'en passe et des meilleurs et aussi de l'insolite...
Du pied des falaises, sur la grève, vers le retour sur Quiberville, à marée basse : beaucoup de belles surprises: rochers,  paysage, caimaieux de couleurs sous un ciel gris-bleu
superbe ambiance laiteuse...

Pour compléter par des données plus savantes et pour  en savoir plus sur la géologie de ce territoire voici un extrait d'un traité géologique du Pays de Caux et de ses falaises.

Aventure de falaises en Haute Normandie

Un peu de géologie...
     La Haute-Normandie, sur un plan géologique, appartient entièrement au Bassin parisien. Encadré par des massifs hercyniens (roche primaire), il a été recouvert par la mer durant des centaines de millions d'années, de l'ère secondaire jusqu'à la fin de l'ère tertiaire (il y a environ deux millions d'années).
     Cette longue présence de la mer, le flux et le reflux des eaux selon les périodes, expliquent le sous-sol sédimentaire de la Haute-Normandie formé, sur sa plus grande surface, de couches calcaires pouvant dépasser plusieurs centaines de mètres, elles-mêmes recouvertes de formations superficielles d'épaisseur variable d'argile et de limon. La couche calcaire, plus ou moins riche en fossiles, est principalement constituée, sauf dans le sud de l'Eure et dans le Vexin normand (tertiaires), d'épaisses couches de craie du crétacé supérieur (fin de l'ère secondaire) comportant des bancs de silex gris ou noir.
     Cette couche calcaire, qui varie de la craie la plus tendre à la roche calcaire la plus dure telle la pierre de Vernon, est généralement recouverte d'une couche d'argile à silex qui peut atteindre 10 mètres. Cette argile a été formée durant les périodes chaudes de l'ère tertiaire (climat tropical) par l'érosion de la craie à l'air libre. Elle confère au sol une certaine imperméabilité. Elle est, quand elle affleure, assez peu fertile, mais elle fixe bien les massifs forestiers. L'argile à silex est elle-même recouverte, sur les parties planes en particulier, d'un manteau de limon pouvant atteindre quelques mètres. Ce limon, très fertile, est composé de matériaux fins apportés par le vent à l'ère quaternaire (notre ère). Commencée il y a environ deux millions d'années, cette ère a connu plusieurs périodes de grandes glaciations, à l'origine de cette couche de limon également appelée loess. Plus près de nous, les rivières, et plus particulièrement la Seine, ont donné naissance à d'importants dépôts alluvionnaires, souvent disposés en terrasses recouvertes de forêts (Brotonne, Roumare, Rouvray, etc.).

La grande muraille cauchoise.
     De l'estuaire de la Seine à celui de la Somme, sur 140 kilomètres, s'étire le plus bel ensemble de hautes falaises en France. L'arche de la porte d'Aval à Etretat en est le site le plus célèbre. Les arches sont sans doute le résultat de la "désobstruction" de conduits karstiques profonds. Les "aiguilles" comme celles d'Étretat ou du Roc Valdieu pourraient être une partie d'arche effondrée. Ces falaises, qui dépassent régulièrement 100 mètres, sont taillées dans d'épaisses couches sédimentaires de craie d'âge crétacé qui constituent l'ossature du plateau cauchois et que l'on retrouve tout au long de la vallée de la Seine. Elles sont entrelardées de banc de silex, qui, attaqués par les flots, sont à l'origine des galets si caractéristiques à la côte cauchoise. Ces galets, en nombre suffisant, protègent le pied des falaises, mais ce n'est plus le cas en certains endroits car de forts courants les déplacent vers le nord.
     Au dessus des falaises s'étale un épais manteau de "formation à silex", de couleur rougeâtre, provenant pour l'essentiel de la dissolution de la craie à l'air libre. Sous l'action de la pluie ce manteau se répand sur la falaise lui donnant la teinte ocre que nous lui connaissons.
     Plusieurs entailles, créées le plus souvent par des cours d'eau, permettent l'accès à la mer. Ce sont notamment les vallées de la rivière de Valmont, de la Durdent, de la Veules, du Dun, de la Saâne, de la Scie, de l'Arques, de l'Yères et de la Bresle, auxquelles s'ajoutent une quarantaine de valleuses, vallons suspendus au-dessus de la mer, le plus souvent reliés à l'estran par un escalier.
     Constamment attaquée par les marées et surtout par l'infiltration des eaux de pluie dans les fissures provoquant la dissolution de craie sur son passage, la falaise cauchoise recule, de plus de 50 cm par an en certains endroits. Nombre de constructions construites au bord du plateau se sont déjà écroulées, tel l'ancien phare d'Ailly en 1964. D'autres sont sérieusement menacées, comme l'église de Varengeville et son célèbre cimetière marin.

D'après Le Guide du Pays de Caux, par Pierre Auger et Gérard Granier, édition La Manufacture,1988, pp 76 à 79.
Orival - Géologie - Craie Aventure de falaises en Haute Normandie. Un peu de géologie. ... D'autres sont sérieusement menacées, comme l'église de Varengeville et son célèbre ...
orival76.free.fr/Geologie/liencraie.htm-


voici les images




Du haut des falaises de Quiberville







Décharge1








Décharge 2





Décharge 3









Décharge 4





Vestiges de 39-45








Piquet de cloture prêt à tomber à pic







St Aubin sur Mer





Blockhauss sur le platier










les petits cailloux blancs






Littoral et vue sur Quiberville et Cap d'Ailly





Gros caillou blanc fantôme









Panier à cailloux













cochon silex







Platier






Vue vers St Aubin







Vue sur le Cap d'Ailly






Pokémon 1









fragment du Pokémon









Crash de Pokémon tombé du ciel
(voir article part 14)






à bientôt pour la suite de ce périple...
mélo
Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 21:25
Vasterival (Varengeville)-Ste Marguerite sur Mer: Littoral de la Côte d'Albâtre (76) Part 14 - Printemps 2008


Bonjour,

Le périple continue sur la Côte d'Abâtre.
Aujourd'hui je vais relater  cette portion  du littoral réalisée à pied entre Vasterival et Ste Marguerite su Mer.
A cet endroit précis nous changeons de Cap.
Vasterival est aussi le territoire du Cap d'Ailly celèbre pour son phare.
C'est l'endroit de cette côte qui subit le plus fortement l'érosion marine et continentale.

Ce jour là nous sommes partis de la valleuse de Vasterival pour suivre le littoral par le platier jusqu'à Ste Marguerite sur Mer, charmante petite station balnéaire.
Arrivés à proximité de Ste Marguerite sur Mer un énorme blockhauss nous accueille, planté sur la plage.
Explication:

"Ce blockhaus date de la deuxième guerre mondiale comme tous ceux de la côte. Il a été confectionné dans une période troublée avec des matériaux qui se trouvaient sur place. S'il a l’air solide, des photos réalisées au microscope électronique à balayage montre bien son état altéré.
Ces édifices sont très résistants car le béton est relativement pérenne de par sa nature. Il nous
parait durable à notre échelle de temps qui est celle de quelques générations mais il est très altérable surtout lorsqu'il se trouve en milieu agressif comme le milieu marin. Tout est une question d'échelle de temps.


 

Le blockhaus en question était, du fait du recul de la falaise, destiné à tomber sur la plage, pouvant provoquer des accidents. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de le faire tomber en Avril 1995.
Ce sont les pompiers de Dieppe qui se sont chargés de cette opération. Leur intervention est déclenchée par le Maire de la commune. Ils installent un périmètre de sécurité sur la falaise puis sur la plage. Ils n'utilisent jamais d'explosifs, ils n'en ont pas le droit. Leur seule façon de faire tomber l'édifice est de saper sa base, de la fragiliser à l'aide de lances à eau. Cette eau s'infiltre entre la terre et la craie et déclenche la chute qui peut intervenir entre 1/2 h et 4h après.
Lorsque la chute est proche quelques craquements se font entendre.
Pour la chute il existe deux cas de figure:
- le glissement lent qui est le cas pour l'édifice de Ste Marguerite qui s'est planté sur la plage, et qui reste intact.
- la chute brutale suivie d'une explosion ce qui a été le cas pour le blockhaus de Dieppe dont on a pu retrouver des fragments à 300 m à la ronde."

Source : Sylvine Guédon, Laboratoire Central des Ponts et chaussées
Le blockhaus planté sur la plage Le blockhaus planté sur la plage, article à propos de Sainte Marguerite-Sur-Mer, commune normande nichée au flanc d'une falaise de la Côte d'Albâtre.
www.ste-marguerite-sur-mer.fr/Articles.ass

Pour le retour nous avons emprunté un sentier longeant à distance le bord des falaises.
Celles-ci fortement érodées  se constituent en terrrasses successives.

Constamment attaquée par les marées et surtout par l'infiltration des eaux de pluie dans les fissures provoquant la dissolution de craie sur son passage, la falaise cauchoise recule, de plus de 50 cm par an en certains endroits. Nombre de constructions construites au bord du plateau se sont déjà écroulées, tel l'ancien phare d'Ailly en 1964. D'autres sont sérieusement menacées, comme l'église de Varengeville et son célèbre cimetière marin ( voir étape précédente)

voici les images


Au départ de Vasterival






Le rivage





Rochers





Effondrement







vers Ste Marguerite après le passage du Cap d'Ailly






Rochers





Fragment d'un rocher























Ste Marguerite et Quiberville






Vers Vasterival








Bois flottés




















Vue sur le  cap d'ailly, au loin: Pourville et dans le lointain, Dieppe







Niche à oiseaux






le fameux blockhauss que j'ai nommé "Pokémon"






De plus près










Vers Vasterival par le haut





























Sur les hauteurs de Vasterival






A distance de la côte à cause de l'érosion




On distigue du Cap d'Ailly deux lignes d'horizon cotier:
le plus près de nous: Sotteville sur Mer,
le second: St Valery en Caux



Et de l'autre point de vue, la côte qui file de Dieppe vers le Tréport




à bientôt

mélo

Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 09:38

Festival chants d'elles - Site officiel FESTIVAL CHANTS D'ELLES EDITION 2009 10 ANS DU 10 AU 29 NOVEMBRE 2009 ... Le festival Chants d'Elles reçoit le soutien du Département de Seine-Maritime et ...


Samedi 14 novembre - 20 h 30

Centre Culturel " les Vikings" : YVETOT

Tarifs 12 €, 10 €, gratuit pour les moins de 12 ans
 
ÉLÉNA et GRAND SQUARE DANCE  

et en première partie :
 

Alice et LES 126 RUE DU MIROIR


Éléna DA SILVA élève à l’American School of Modern Music, suit des
cours de harpe jazz avec Myriam SERFASS ainsi que des cours de piano. Depuis quelques années, elle a fondé avec Dimitri PERRIER (études de piano dès l’âge de 7 ans, puis basse et guitare) le groupe « Grand Square Dance » dans lequel elle tient le rôle essentiel de chanteuse de Rock mais elle reste aussi harpiste et aime chanter des ballades. Mathieu LE MAOÛT, passionné de batterie et Frédéric DANION, bassiste viennent rejoindre Grand Square Dance et les talents moteurs et conjugués du guitariste et de la chanteuse.
www.myspace.com/grandsquaredance


En première partie
 
Alice une jeune Auteur Compositeur de talent

accompagnée par les musiciens de


« 126 rue du Miroir »



126, rue du Miroir

 

Né en 2007, 126, rue du Miroir défend une certaine idée de la chanson française, tant par les textes, où le réel bascule souvent dans un imaginaire burlesque, décalé, ou poétique : De Jessie Jane, croqueuse d’homme à Pamela Bottinblanc, amoureuse transie, au 126, rue du Miroir, les femmes ont la part belle et caressent d’étranges  rêves d’absolu, d’amour et de cruauté. Il y a  en chacune d’elles, un tel besoin de quête, qu’elles ne peuvent que passer de l’autre côté…

Dans des ballades aux influences folk et swing, sons et mots dialoguent  et concourent à créer une atmosphère, un univers où mêmes les objets deviennent instruments et personnages des histoires.

Les locataires du 126 se sont lancés dans cette aventure  pour faire partager, avec un zeste de théâtralité, leur vision, en somme, très subjective de la chanson.

 

Par ordre alphabétique, du rez-de-chaussée au 7ème étage

Karin Czereba : Chœur, percussions

Alice Dehays : auteur-compositeur, interprète

Jean Marie Gibon : Guitare, Organ, melodica, percussions, chœur

Franck Lebourg : Basse, batterie, percussions, chœur

Pascal Levaillant : Guitare, banjo, contrebassine, percussions, chœur

Olivier Véron : Contrebassine, harmonica, guimbarde, accordéon, choeur


Maître son : Laurent Simon 

accompagnement artistique à la mise en scène: Marue Dehays 

et ceux et celles qui nous soutiennent pas à pas...

Contact mail :
les_126_rue_du_miroir@yahoo.fr

 

 

 

En lien avec le site officiel je vous présente toutes les artistes qui ont fait le bonheur du festival Chant d'elles ces 9 premières éditions.
je souligne en bleu celles que je connais mieux

Berry, Amy D, Daphné, Susy Firth, Catherine Fontaine

Véronique Gain, Sophie Gouby, Agnès Jaoui, Claire Jau
 
Kassidi, France Léa, Les 4 Elles, Hélène Maurice, Fatiha

Moulay, Les Sœurs Moustache, Loane, Malene Mortensen,

Norig, Chet Nuneta, Poney Express, Rodéo, Julia Sarr,

Beverly Jo Scott, Virginie T, Maryam Akhondy & Banu,

Anaïs et Rebecca, Mayra Andrade, Keren Ann, Keny Arkana,

Ilene Barnes, Isabelle Bal Compagnie Monomatopa, Bevinda,

Barbara Carlotti, Claire et ses Radis,

Marie-Ange Cousin& Catherine Raffaeli "Confidences du

bigoudi", Claire Diterzi,

Rona Hartner, Katel, Marie-Aline Lagadic & Klervi Rivière,

"Le chant des sardinières", La Môme Kaoutchouc,

Les Souricieuses, Yasmin Levy, Stéphanie Lignon,

Emily Loizeau, Idelette Rochat, Rose, Marion Rouxin, Soria,

Masha Vlassova, Victoria Abril, Natacha Atlas,

Emmanuelle Bercier, Castafiore Bazooka, Cecilem,

Annick Cisaruk, Cornet à spirale, Marie-Ange Cousin,

Claire Diterzi & 3, Fonfrède et Becker, Holden,

Serge Hureau & Olivier Hussenet,

Mamani Keïta & Nicolas Repac, Nolwenn Korbell,

Les Glaneuses, Les Gralettes, Les Soeurs Jacques,

Lola Lafon & Leva, Mademoiselle K, Soraya Mahdaoui,

An Pierlé & White Velvet, Francesca Solleville,

Fredrika Stahl, Un pied dans latong, Jasmine Vegas,

Gaëlle Vignaux, Marie-Josée Vilar, Sabine Viret,

Voix de femmes chants du monde,Tania Zolty, Agnès Bihl,

Bielka et Souliko, Françoiz Breut, Camille, Elise Caron,

Christine Costa, Decasafari, Dee Dee Bridgewater,

Kamilya Jubran, La Mal Coiffée, La Mauvaise Réputation,

Le Diwan de Mona, Le Quartet Buccal, Les Amuse Girls,

Les Mouettes Rieuses, Marita, Mariza, Olivia Nicosia,

Anne Sylvestre, Caroline Thomas, Ilene Barnes, Lulu Borgia,

Christine Costa, Du foin dans les orbites, Evasion,

Fingirls in the noise, Angélique Ionatos, Marianne James,

Les Souricieuses, Les Suprêmes Dindes,

Marie et ses beaux courtois, Héléna Noguerra,

Christiane Oriol, Paris Combo, Nathalie Solence,

Birgit Yew, Elisabeth Touchard, Natacha Atlas,

Céline Caussimon, Korat et Chantaboun, Sophia Charaï,

Cécile Charbonnel Trio, Claire et ses Radis, Iguaçu,

Kass Kass, Les Belles Lurettes, Les Oisives, Oshen,

Christiane Oriol, Sapho, Christiane Stefanski,

Paula Tesser & Boa Co, Zora, Keren Ann,

Michèle Bernard,
B’Net Houariyat, Clarika,

Brigitte Fontaine, Jorane, Juliette, Laïs,

Madame Raymonde, Madame Yvonne,

Mariana Montalvo, N’Java, Christiane Oriol,

Marilis Orionaa, Véronique Pestel, Louise Vertigo,

Françoiz Breut, Jeanne Chérhal, Charlotte Etc,

Ezdra, Femmouses T, Susy Firth, Frédérique,

La Grande Sophie, Tania Maria, Véronique Pestel,

Catherine Ribeiro, Trio Esperanza, Anne Vanderlove,

Mimi Barthélémy, Carla Bley, Cesaria Evora,

Anna Karina, Les 4 Elles, Souad Massi,

Francesca Solleville, TrioEsperanza,
Sabine Viret




En bleu j'ai souligné les artistes que je connais mieux car je

n'ai pas la prétention de les connaître musicalement.


Nous faisons la cloture le 29 novembre aussi je vous en

reparlerai prochainement...

à+

mélo

Repost 0
Published by levaillant
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 15:45


10th Birthday Celebrations- november 16th-december 27th 2009 - In the spirit of Marc Chagall Mosaic Exhibition- Exeter at  Opus Mosaic Gallery and Centre- Devon- Uk-

Commémorer  Chagall  revient à honorer un talent incomparable et une multitude de facettes artistiques dont la peinture, le Vitrail et la Mosaïque.


J’ai en mémoire les sculptures en Mosaïque (allégorie)  des quatre saisons datant de 1974 visibles à Chicago (USA)


Sans vouloir reproduire une de ses œuvres ou un de ses thèmes favoris, je me suis appliqué à interpréter in Pixel-Artmosaic  et dans ses couleurs  de prédilection, un cliché photographique qui témoigne admirablement, à mon sens,  de sa vie d’Artiste.

Source : (www.janekahan.com/chagall.htm)








































Proche du Pixel-Art  qui s’est  d’abord développé dans la pratique photographique numérique ou par le biais des images des jeux vidéos, ma conception artistique qu’est le Pixel-Artmosaic rejoint aussi la structure  et les modèles picturaux  de peintres comme Signac, Seurat, Monet, Klee, Mondrian, Dali, Vasarely, Yvaral, Miro etc. et des mouvements tels que le Divisionnisme,  le Pointillisme, l’ Impressionnisme le Cubisme, l’Art abstrait, l’Op Art etc…

Le Pixel-Artmosaic n’est autre qu’une forme contemporaine de l’antique Opus Régulatum.

La technique consiste à assembler des tesselles coupées , collées et jointoyées  ou non pour constituer une représentation, une image comme le dit Calvino, La Machine Littérature, Paris, 1994.
Pour ce faire J’utilise  partiellement l’analyse informatique.


Après vingt années de pratique picturale, J’œuvre depuis 2006  dans l’Art de la Mosaïque, le Pixel-Artmosaic et la Mosaïque sur Bois flotté.


C'est donc en hommage à Marc Chagall que deux
haut-normands vont rendre  hommage au peintre et mosaïste à l'occasion du salon international de mosaïque d'Exeter, en Angleterre.
Nicole Provost de l'Eure et moi-même avons répondu présent à cette manifestation à l'occasion du 10ème anniversaire de la galerie Opus Mosaic à Exeter.

à bientôt...

Merci à Julie Stedman pour son accueil, sa générosité et sa ténacité ainsi récompensée de notre présence...

mélo





Repost 0
Published by levaillant - dans mosaïque et Pixel-art
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 11:54
Bonjour,













La galerie de l'Angle et moi-même sont heureux de vous accueillir  au 45 rue des Tournelles du jeudi 12 au jeudi 26 novembre inclus pour la troisième édition de "Regards croisés" concue par Pascal Levaillant, Patrick Levaillant et Marie Dehays.

Frères et soeur,  nous  diffusons notre art multiple dans le cadre de  ce concept familial et artistique.
Après avoir exposé chacun une oeuvre à la Galerie de l'Angle à Paris lors de la manifestation "Nomades"  en mai dernier les 14-15-16 et 17 mai, nous revenons tous les trois pour vous présenter nos oeuvres récentes.
à cette occasion nous organisons un vernissage le jeudi 12 novembre à 18h00.
Nous espérons votre venue et votre présence
Amicalement.

à+
mélo

Repost 0
Published by levaillant - dans mosaïque et Pixel-art
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 22:21

2009 :





Ci contre, le portrait de Marc Chagall...
Interprétation of the spirit of Marc Chagall Mosaic Exhibition at Opus Mosaic Gallery


Cet événement correspond au 10ème anniversaire de la Galerie d'Opus Mosaic Gallery and Centre qu'anime avec brio et talent, Julie Stedman.
Merci à elle d'organiser se si belles expositions.


Voici donc un panorama retrospectif  et exhaustif des expositions organisées cette année où j'ai pu exposer deux fois à Exeter en si bonne compagnie de Irit Levy et  Nicole Provost,   une autre fois avec Mosaddict, Corina et Fouchou pour ne citer qu'elles...

En un clin d'oeil force est de constater que ce fut une année riche.
Ce furent d'excellents moments où j'ai pu  apprécier les remarques et les critiques du public à chacune d'entre elles, de visu ou à travers les remarques et observations consignées sur un livre d'or.
Je  remercie tous les visiteurs virtuels de ce blog et les visiteurs réels dans ces expos.
votre venue et vos remarques sont toujours bonnes à entendre.

1 - du 6 au 15 février 2009 :  Colombier à Pavilly (Galerie), Normandie  (Fr) avec Patrick Levaillant et  Marie Dehays (frère et soeur)
 

2 - du 14  février  au 1er mars  :  71ème Salon des Artistes Indépendants Normands, Halle aux Toiles à Rouen, Normandie (Fr)
 

3 - du 11 au 19 avril  : Ste Hélène de Bondeville (Salon) , Normandie  (Fr) avec Patrick Levaillant  sous l’égide d’AVI
 

4 -  du 1 au 3 mai  Ourville en Caux (Salon), Normandie (Fr) avec Patrick Levaillant
 

5 - les2 et 3 mai :  Hautot St Sulpice (Salon), Normandie  (Fr) avec Patrick Levaillant.

Hautot St Sulpice est notre village natal.
 

6 - du 14 au 17 mai : Paris, Galerie de l’Angle  avec Patrick Levaillant  et Marie Dehays
 

7 -  du 16 au 17 mai  :  Caudebec en Caux (Salon),   Normandie  (Fr) avec Marie Dehays
 

8 - du 17 au 25 juin : Yvetot (Salon), Normandie  (Fr) avec Patrick Levaillant
 

9 - du 3 au 26 juillet : Neufchatel en Bray (Art Station), Normandie (Fr) avec Patrick Levaillant
 

10 - du 25 mai au 25 juillet : Exeter, Devon (UK):  Exhibition “Heavens above”
 

11 - du 5 au 29 août  : Yvetot, OT- Normandie (Fr)
 

12 - du 30 septembre au 20 octobre : Cultura, espace commercial du Mesnil Roux- Barentin (76) Normandie- (Fr)

13
- du
13 octobre  au 8 novembre  : Duclair (MDT-OT), Normandie (Fr) avec Marie Dehays and Patrick Levaillant.

14 - du  19 octobre au 18 Novembre 2009 - Salon de Rouen, Salon des Artistes Normands, Espace Bérégovoy, Hôtel du Département de la Seine Maritime

15 - du 24 Octobre au 11 novembre:  Yvetot- 32 ème Salon de l'AYAC - Espace Les Vikings

16 - du 12 au 26 novembre : Paris, Galerie de l’Angle 75003 Paris avec Patrick Levaillant and Marie Dehays : « regards croisés » 3ème édition
 

17 –  du 16 Novembre  au  27 decembre 2009:  Exhibition at Opus Gallery and Centre :  hommage à Marc Chagall , Exeter, Devon (UK):  In the spirit of Marc Chagall Mosaic Exhibition

 

 

L’ensemble de mon œuvre est visible sur mes blogs.

@

pascal.levaillant@sfr.fr

http://levaillant.pascal.over-blog.com

http://www.myspace.com/pascalmelodymaker

http://www.agenda-culturel.com/pascal-levaillant.html

 

n° Siret : 491 831 103 00016

Repost 0
Published by levaillant - dans mosaïque et Pixel-art
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied