Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 15:35
Channel n° 26 – Carré bleu – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2015

Channel n° 26 – Carré bleu – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2015

Channel n° 26 – Carré bleu – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2015

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°26 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin, de la Manche.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine et au Cotentin.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages normands

Ce carré n° 26 est constitué de bois flotté, de bois de barque, bois de palette.

Le carré bleu est un nouveau symbole de résistance de ce que l'on a appelé le printemps érable au Canada...

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 12:29
Channel n° 25 - Carré blanc -  mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 25 - Carré blanc - mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 25 - Carré blanc - mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°25 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin, de la Manche.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine et au Cotentin.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages normands

Ce carré n° 25 est constitué de bois flotté, de bois de barque.

Le carré blanc est un marqueur de mon enfance, puisqu'il figurait parfois sur le fond d'écran cathodique quand je regardais assidument le ciné-club sur Antenne2 à mon adolescence lors des séances animées et présentées par Claude Jean Philippe.

Le carré blanc est symbole de l'évolution de la censure dans les médias: Entre 1961 et 1998, la société française a connu des changements rapides. Dans le domaine des mœurs, la liberté et l’individualisme ont conquis de nouveaux espaces. Ce qui paraissait impossible à montrer semble aujourd’hui anodin. Toutefois, la volonté de permettre et d’interdire s’est fait sentir très tôt. À partir du moment où la télévision s’est rapidement répandue, il a paru normal de protéger la jeunesse contre la violence des images. Celle-ci revêt deux formes : d’une part, la violence physique ou psychologique, telle que peuvent la véhiculer les fictions principalement, la pornographie d’autre part. Sans vouloir censurer ou interdire, les responsables des chaînes et des programmes ont jugé nécessaire de guider les choix des parents soucieux de protéger leurs jeunes enfants contre des excès. Le carré blanc en 1961 et la nouvelle signalétique en 1996 ont été des réponses pour ceux qui voulaient poser des limites. source: http://www.histoiredesmedias.com/Carre-blanc-et-signaletique.html

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 12:22
Channel n° 24 – Carré rouge - mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 24 – Carré rouge - mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 24 – Carré rouge - mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°24 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin, de la Manche.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine et au Cotentin.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages normands

Ce carré n° 24 est constitué de bois flotté, bois de palette.

Le "carré rouge" est symbole de plusieurs luttes sociales estudiantines notamment au Canada en 2011.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker - dans bois flotté
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 07:15
Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°23 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par mes collectages en Cotentin, de la Manche.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine et au Cotentin.

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres des plages et des rivages normands

Ce carré n° 23 est constitué de bois flotté, de ferraille, de céramique, de verre, de matière plastique, d'écorce flottée, de bois de coffrage, de bois de barque, de cuir...

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

face 1: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

face 1: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

face 2: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

face 2: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

face 3: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

face 3: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

deux faces: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

deux faces: Channel n° 23 – colonne ArtSeine [échouages] mosaïque et assemblage © Pascal Levaillant 2014

Repost 0
Published by melodymaker - dans bois flotté
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 16:26
Channel n° 22 – Carré du « pré-carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 22 – Carré du « pré-carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 22 – Carré du « pré-carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°22 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette et par une lecture d'Alexandre Jardin: l'île des gauchers.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 22 est constitué de bois flotté.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 16:23
Channel n° 21 – Carré  Art-doise 2 – Mosaïque & Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 21 – Carré Art-doise 2 – Mosaïque & Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 21 – Carré Art-doise 2 – Mosaïque & Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°21 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 21 est constitué de bois flotté, de panneau publicitaire échoué en Seine et de fragments d'ardoise drossés, roulés par les flots de la Seine.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 16:19
Channel n° 20 – Colonne « des ronds dans l’eau » –  Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 20 – Colonne « des ronds dans l’eau » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 20 – Colonne « des ronds dans l’eau » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°20 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 19 est constitué de bois flotté, panneau publicitaire échoué en Seine et de joint de robinetterie.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 08:37
Channel n° 19 – « Le losange est un carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 19 – « Le losange est un carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 19 – « Le losange est un carré » – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°19 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 19 est constitué de bois flotté, de bois de coffrage.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 08:33
Channel n° 18 – Carré Art Brut de décoffrage – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 18 – Carré Art Brut de décoffrage – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 18 – Carré Art Brut de décoffrage – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°18 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette ou de St-Aubin-sur-Mer sur la Côte d'Albâtre.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 18 est constitué de bois flotté, de bois de coffrage et des bris de galets de polystyrène roulés, drossés par le flux et le reflux de la Seine.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 08:17
Channel n° 17 – Carré Art-doise – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 17 – Carré Art-doise – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

Channel n° 17 – Carré Art-doise – Mosaïque et Assemblage mixte © Levaillant 2014

La série « Channel » commencée en 2014 est constituée actuellement d'une quarantaine d'opus mosaïque-assemblage dont les matières proviennent des ressources naturelles du littoral, des laisses de fleuve et de mer, de bois de barque, bois flotté de palette, bois des forêts et des chemins, bois de la plage, et des nombreux rebuts et déchets que l’on trouve en pleine nature, en bord de Seine ou au bord du littoral français.

Ce "Channel" n°17 m'a été inspiré par mes collectages en basse vallée de Seine, sur les plages du Pays de Caux - bord de Seine et plus particulièrement sur la plage de Villequier - à Rives-en-Seine en proximité de la barre-y-Va et de la Roquette.

Le titre "Channel" rend hommage au pays de Caux entre terre et mer ouvert d'un côté sur la Manche et de l'autre sur la Seine

Cette série a un parfum d'aventure et chasse aux trésors sur les terres du pays de Caux.

Ce carré n° 17 est constitué de bois flotté, de bois de coffrage et des bris d'ardoise roulés, drossés par le flux et le reflux de la Seine.

Depuis douze ans je détourne activement les minéraux et les végétaux environnants valorisant ainsi leur diversité.

Ma démarche s’inscrit dans projet esthétique élaboré à partir d’éléments naturels collectés, sélectionnés, installés in situ (en pleine nature) ou intra-muros de lieux culturels et patrimoniaux.

La direction affichée est de promouvoir l’art de la nature, avec la nature tout en respectant l’environnement dont je prélève les matières issues du règne minéral, végétal et peu ou prou animal.

Créer avec et au sein du règne végétal, minéral et animal est une expérience, qui me permet de continuer d’entretenir un rapport intime avec la nature et dans la nature.

La nature est la plus belle des palettes pour le plasticien.

Ainsi sélectionnés ils deviennent motif, matériau, matière, support pour la création.

Le végétal et le minéral offrent une diversité, une mosaïque de couleurs sans limite à l’égal de l’infinie richesse des tonalités trouvées dans la nature à l’état naturel au gré des balades, des collectages, des collections de feuilles, feuillages, bois, roches, galets, graviers, coquillages, minéraux ou manufacturé: rebut, déchet que la mer et les eaux rejettent et repoussent sur les plages du fleuve ou du littoral : textiles, matières, fibres, plastiques, cordages, flotteurs…

Incorporer ces matières dans la création est une démarche artistique contemporaine à l’instar de la photographie, l’architecture, les arts décoratifs, le paysage végétal, les jardins, la vidéo…

Mon langage poétique et plasticien s'exprime avec la nature et par la nature que je passe au crible. Je suis un "ambassadeur de la nature", une vraie seconde nature par laquelle j'assouvis mon activité de cueilleur, glaneur.

Ma démarche est une forme de passerelle entre l'art d'aujourd'hui et des formes plus anciennes comme l'art des peuples arctiques (peuple du Dorset notamment) et celle plus contemporaine tel le dadaïsme dont Apollinaire en 1913 a jeté les prémices par son manifeste: "On peut peindre avec ce qu'on voudra, avec des pipes, des timbres-poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, morceaux de toile cirée, du papier peint, des journaux" (Picasso - Braque...)

Le dadaïste Kurt Schwitters proposera ainsi de "déformuler" les débris, de redonner à ce qui a été mis en pièces une dignité nouvelle, de permettre à ces "restes d'accéder au "ciel des ordures". Jean Arp qui lui était contemporain et proche adoptera une démarche voisine avec sa trousse d'un Da ( 1920), bois flotté cloué sur bois.

Un peu plus tard Louise Nevelson contribua à l'émergence de l'assemblage avec des matériaux naturels ou détournés puisés dans l'environnement immédiat.

Pour moi, l'assemblage, tout comme la mosaïque est un procédé permettant de créer des représentations concrètes ou abstraites d'où surgissent l'image, le motif.

Repost 0
Published by melodymaker
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied