Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:20
Bonjour randonneurs et mosaïstes,

Vous allez découvrir au fur et à mesure la côte d'Albâtre dans sa totalité.
à voir dans la catégorie et la rubrique "Pages": "côte d'Albatre à pied"


Ault, Somme(80)








Nous partons d'Ault (80) pour rejoindre à pied par environ 37 tronçons Le Havre(76)
Ce périple commencé en janvier 2008 s'achévera en 2010.
Ces étapes vous permettrons d'apprécier cette magnifique côte crayeuse.
Aujourd'hui vous découvrirez Ault et Bois de Cise.
J'aime revenir souvent à Ault
C'est un endroit charmant.
une maison mosaïque est à découvrir au passage.
Venez y faire un tour.

Regardez les horaires de marée.
Préferez commencer votre parcours en marée descendante.
Pensez à prévoir d'être obligé de faire demi-tour en cas de problème sur le platier (l'estran)
On peut marcher sur le platier au maximum 1h30 avant la basse mer, ça dépend du coefficient de marée à vérifier: c'est pour éviter de marcher sous la falaise(éboulis-chutes de pierre etc...) et de pouvoir faire demi-tour en cas d'obstacle imprévu car on peut continuer à marcher sur le platier 1h30 après la marée basse dont 1 h d'étale.
voilà pour mes quelques recommandations.

Important:
Prévenir quelqu'un à terre du trajet envisagé (c'est comme pour randonner en montagne)
CHAUSSURES DE RANDONNEE OBLIGATOIRES notamment sur le platier.
Pour le haut de falaise évitez de vous approcher trop près du bord: 3 à 5 m est recommander sauf bétoires  et fissures visibles.


Enfin:
Voici d'autres images de cette maison mosaïque


















AULT












AULT















DETAIL DE LA MAISON MOSAÏQUE
AULT(Somme)
























autre detail
Ault (Somme)
















à bientôt pour une autre étape à voir dans cette nouvelle catégorie "Pages"

mélo



Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 20:27
Le littoral de la côte d'Albâtre à pied par deux Seinomarins
Deux horizons m'ont poussé à randonner:
La côte d'Albâtre et la montagne.

De ses deux univers distincts j'ai puisé la motivation et ma passion à randonner à pied sur leurs terres et territoires.

Pour autant par les temps qui courent je privilégie la côte d'Albâtre. Jadis source de cueillettes et de pêches à pied .
j'y reviens ardemment.

Avec ce bel enthousiasme qui me caractérise je décide en janvier 2008 de re-parcourir ces hautes terres surplombant la mer.
La Côte d'Albâtre est le pays par excellence des hautes falaises.
Néanmoins cette portion de notre côte française n'est pas si évidente à emprunter et ce pour plusieurs raisons que seuls les randonneurs peuvent deviner.
Le GR21 ne suit pas exactement le profil de la côte.
Marcher au bord du précipice demande de l'audace sans pour autant afficher de la témérité.
La prudence s'impose.
Il est nécessaire et indispensable d'étudier les cartes, la topographie et aller effectuer des repérages sur le terrain avant de s'aventurer.
La carte ne suffit pas.
Il faut questionner les gens, les habitants de ces contrées.
D'autres randonneurs peuvent aussi nous éclairer sur certaines difficultés ou temps de marche entre tel point à un autre.
En fait il ne faut rien laisser au hasard.
Et ce n'est pas tout.

Même si pratiquer la côte d'Albâtre à pied procure un immense plaisir, il faut s'entrainer à la randonnée.

Aux heures de marche qu'il est indispensable de faire pour telle ou telle portion sans descente à la mer il faut s'aguérir.

En effet la côte est rythmée par des accès à la mer
(vallées où coulent des fleuves se jetant à la mer- vallées sèches ou valeuses surplombant la mer où une descente aménagée par l'homme permet de descendre sur le platier- valeuses naturelles tombant en pente douce vers la mer)

Ces inclinaisons variables permettent ou ne permettent pas d'accéder toujours aisément au rivage.
Il faut donc se renseigner et évaluer celles qui sont devenues inaccessibles par éboulements.

Parcourir le littoral peut donc se faire du haut, d'en bas ou des deux si une valeuse ou une vallée le permet sur des portions raisonnables à parcourir .
La progression sur le platier est plus lente.
Les pentes des valeuses à traverser ralentissent aussi la progression.
Certaines portions de la côte ont un relief proche des dénivellations rencontrées en moyenne montagne.
Peut-on ainsi partir d'un point en marchant sur le platier à marée descendante et revenir par le haut des falaises ou encore en sens inverse mais cette fois-ci à marée montante.
Dans ce cas précis marcher d'un côté et de l'autre exige un temps de progression limité raisonnablement à 3 heures de marche.
Combien de randonneurs imprudents se sont faits piéger sur le platier ainsi et notamment à Etretat au « trou à l'homme »
Bref afin d'éviter de grandes déconvenues il convient de ne point improviser et de bien préparer son itinéraire à l'aide d'une carte IGN et de repérages préalables sur le terrain pour compléter les informations.

Par ailleurs il ne faut pas négliger la météo et ses aléas.
Se soucier des coefficients de marée qui ont leur importance.
Pourquoi ?
Pour éviter la galère :
En effet au pied des falaises vous ne rencontrerez pas beaucoup de monde. Parfois personne !
En effet au pied des falaises vous ne capterez pas avec votre téléphone portable si vous avez un problème.
En effet au pied des falaises il faut s'éloigner afin d'éviter d'être enseveli par un éboulements imprévisibles.
En effet au pied des falaises vous pouvez chuter dans ces crevasses où dorment les étrilles et araignées de mer.
Le platier peut être glissant à cause des algues brunes ou vertes.
Prudence.


C'est donc sur un milieu hostile que vous marcherez.
Prévoir une trousse de secours et un aspi venin pour le haut de falaise.

Dernier point et préalable à toute randonnée :
S'alimenter régulièrement car les parcours sont exigeants.
Prévoir de l'eau en suffisance.
Prévoir une cape de pluie au cas ou.
Et se protéger du soleil, se protéger du vent fort qui peut vous déstabiliser autant en haut que sur le platier.


Après ces recommandations vous êtes quasi fin prêts pour itinérer.

Le principe de la boucle est peu envisageable que si l'on considère un aller par le platier à marée descendante et une remontée sur le haut des falaises pour revenir au point de départ.

Vous remarquerez que certains obstacles nous empêchent ce genre de boucle :
La centrale nucléaire de Penly
La centrale nucléaire de Paluel
Le terminal pétrolier et méthanier d'Antifer

Bref ces zones industrielles viennent gâcher le plaisir et la fête.

Ce sont véritablement des obstacles infranchissables.


A zapper de toute évidence.


Par contre marcher au bord du littoral c'est l'aubaine de la rencontre :
La rencontre avec les pêcheurs à pied
La rencontre avec d'autres randonneurs
La rencontre avec les éléments naturels que sont l'air, la terre et la mer.
La rencontre avec la flore maritime
La rencontre avec la faune du littoral.
La rencontre les espèces minérales (eaux de source jaillissantes des falaises, flux et reflux marin, ruissellements, cascades)

Pour voir ce pays où naissent les falaises il faut venir par la route de St Valery sur Somme à Ault.
De ces départementales ( D.942 et D.205 ) qui longent un coteau vous arrivez sur Onival et Ault.
Onival est véritablement le pied de ces falaises qui nous mènent au Havre par ce long cordon de falaises crayeuses et sublimes au couchant.


C'est d'Onival et Ault que nous défilerons cette randonnée en près de 37 étapes réalisées entre le mois de janvier 2008 et que nous finirons vraisemblablement en 2010.

A chaque étape il faut compter de 2h30 à 4 heures de marche.

Chaque page randonnée du littoral de la côte d'Albâtre vous  balisera cette randonnée et vous guidera dans ce parcours côtier.
J'espère que cela vous donnera des envies de découvrir ce patrimoine naturel et exceptionnel que nous ne pouvons résumer à Etretat.

La première étape nous conduira du Bois de Cise à Onival par le haut des falaises et retour par le platier en raison de la marée et de son coefficient.
Pour celle-ci nous étions trois.


A bientôt

sur les "pages" spéciales

"randonnées sur le littoral de la Côte d'Albâtre"


mélo

 


 

Rarement nous randonnons sous la grisaille...

Exception à la règle pour cette portion cependant vous verrez une nette amélioration au fil des heures...

 



AULT - Onival: naissance des falaises de la côte d'Albâtre (Somme)


Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 09:54
Bonjour,
Encore une belle journée d'automne qui rend flamboyante notre belle côte.
C'est à  Eletot que nous nous rendons pour tenter de rejoindre St Pierre en Port et de trouver une remontée intermédiaire...en vain.


Eletot est une commune cauchoise, d'une population de 543 habitants recencement INSEE 1999. Eletot s'étend sur une surface de 681 ha.
Située à proximité de la ville de Fécamp, le village est perché en haut de la falaise surplombant la mer.

On est aujourd'hui hésitant sur l'origine du nom de cette commune :
si une hypothèse consiste à dire que le mot Elétot est d'origine scandinave, et se décompose en "sletta" (=terrain plat) et "topt"(=domaine).

Une autre hypothèse revient à dire que le mot Elétot a pour origine Earl-tôt (=domaine du comte).
On peut rapprocher cette hypothèse de la proximité historique et géographique à Fécamp, le Comte de Fécamp ayant eu la possession du village pendant le Moyen-Age.

www.eletot.com


Le seul accès à la mer se fait par sa valeuse à l'ouest du village en direction de Senneville/mer









Cette valeuse est délicieuse, peu urbanisée, encore  bien moins que celle de Vaucottes et un peu plus que celle de St Martin aux Buneaux ou celle de la Poterie, vierges de toute habitation.

C'est donc de la valeuse d'Eletot que nous sommes descendus sur le platier par un gand escalier en béton armé.
Cet escalier ne survivra pas encore très longtemps car il n'est pas entretenu . Des rambardes en béton rongées par le temps empêche d'optimiser la sécurité pour descendre sur le rivage.
Seul problème à marée basse et par un faible coefficient de marée, nous nous retrouvons vite sur un platier chaotique, très glissant qui nous rend la progression très lente.
En raison de cette configuration peu habituelle,  qui rend au demeurant ce rivage pittoresque, nous rebroussons chemin Nous convenons de refaire ces portions vers Fécamp ou St Pierre en Port par le haut des falaises.
ces portions d'Eletot-St Pierre en Port d'une part et Eletot -Senneville sur mer où se déroule un tournage cinématographique depuis plusieurs semaines ne seront pas aisées par le rivage car les distances sont trop longues ou trop chaotiques.
Nous longerons ultérieurement cette portion de rivage par le chemin des douaniers.
Eletot fut pendant la Seconde Guerre Mondiale une base de lancement de V1- V2 ce que nous vérifierons sur le terrain en fonction des vestiges au sol(barre de béton pour l'assise des lanceurs)
Ces faits sont quelque peu tabous encore au village d'après les "oui-dire" de certains villageois) n'en disons pas plus mais sachez qu'au passage, l'armée allemande tirait des V1 et des V2 près de nos côtes pour tenter d'atteindre Londres et l'Angleterre.
Faut-il rappeler que s'est déroulé à Dieppe une répétition d'un débarquement bien avant le 6 juin 1944.
Cette région peu accessible par la mer  regorge de stigmates du dernier grand conflit planétaire.
Nous en reparlerons quand  nous irons vers Octeville(près du Havre) et son ancienne base de l'Otan.

Voici donc quelquesphotos du jour...
Bonne visite et à très bientôt
Melodymaker












































































Puis avant de repartir  en région parisienne (93) raccompagner mon "petit" nous farnientons à St Pierre en Port.























Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 09:27
Quelle belle journée ce jour-là...



the pixel-man into the pixel nature






Dimanche 21 septembre nous partons vers Vaucottes.
Destination le platier de Vaucottes à marée basse vers le fond d'Etigue.
A maréee basse nous empruntons le platier à partir de la ROCHE AUX ANGLAIS.  Cette future arche et aiguille le sera vraisemblablement dans un millier d'année peut-être mais peux-t-on percevoir sa formation en raison des éboulements et de l'effet de l'érosion marine et des glissements de terrain.
Nous longeons à bonne distance du pied des falaises le bord de mer pour atteindre le fond d'Etigue par où nous remontons. Tour au long de cette marche vers les falaises d'Amont d'Etretat nos apercevons l'aiguille de Belval et un rocher fortement érodé.
Ces vestiges témoignent une fois encore de cette forte érosion naturelle qui taille à vif nos falaises.
Du fond de la Valeuse d'Etigue nous remontons à gauche par le sentier de Grande Randonnée (GR 21) pour atteindre le haut de falaise. Nous délaissons ce GR pour emprunter le bord de la falaise à distance évidemment en suivant la limite naturelle des champs cultivés par les agriculteurs.
Je profite du repérage de la marche d'en bas pour photographier la DENT d'ETIGUE car véritablement à cet endroit l'érosion a formé une dent (certaines sont célèbres comme la Dent de CROLLES (GRENOBLE) le DENT DU CHAT( LE BOURGET DU LAC) la DENT D'ARCLUSAZ (massif des BAUGES) .../...pour ne citer qu'elles.
Nous longeons donc prudemment le bord de la falaise en direction de VAUCOTTES.
Nous apercevons bon nombre de terriers, nichoirs pour mouettes et goelands etc...
En arrivant sur Vaucottes nous dejeunons après ces deux heures trente de marche et surtout après cette halte dans le blockoss de la Roche des Anglais accessible par le haut de la falaise. Cependant pour y acceder il faut être très très prudent, comme en montagne, car la sensation est vertigineuse, aérienne et délicate par vent assez fort: cela équivaut à suivre une arête en montagne( exemple l'Aiguille du Franchet-VAL d'ISERE)
coefficient de la marée: 77
Surtout si vous vous aventurez sur ces terres soyez aussi prudents que vous le feriez en haute montagne sinon à quoi bon!!!
Quel beau temps, quels beaux points de vue, quel plaisir de randonner sur cette côte d'Albâtre.
Il n'y a pas qu' ETRETAT pour se régaler...
Voici quelques clichés...
MELODYMAKER , the PILLGRIME et le randonneur depuis toujours...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin de l'épisode

à bientôt

mélodymaker

Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 13:07
bonjour,
avec un coefficient de 80 comment ne pas resister à filer vers le nord pour rejoindre Mesnil-Val près de Criel sur mer(76)
beau temps, mer calme
à 9h15 au pied des falaises je me dirige vers le platier , direction Le Tréport.
je rencontre des pêcheurs à pied taquinant le crevette...
Puis vers Le Tréport j'aperçois une foule d'estivants sur la plage...
Arrivé au Tréport je me dirige vers le funiculaire, en effet cette cité balnéaire et ce port de pêche possède depuis le début du XXeme siècle un funiculaire.
Remis en état ces dernières années, il permet de desenclaver le centre ville  des voitures et camping-cars.
Du sommet des falaises,  point culminant de la côte d'Albatre, je me dirige vers Mesnil-Val terme de cette randonnée.
Le retour est très aérien.
A cette hauteur le panorama est encore plus majestueux, surtout sous cette météo clémente.
itinéraire magnifique... à retenir la montée en funiculaire au Téport.
à bientôt pour d'autres bonnes sensations...sur le littoral haut-Normand...

voici quelques images...









































































































































































































Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 18:47













hello,










Au centre de la photo on peut apercevoir le fond de valeuse avec l'echelle pour descendre sur les galets, à marée basse.














ce 10 avril  2008 fut une très belle journée propice à  randonner sur le littoral. point de départ: le val, st Martin aux

Buneaux. 

Aller par la grêve et retour de Veulettes par le haut de falaise.

Ce coin est assez propre tout comme la portion des Petites Dalles à St Pierre en Port

A 10h00 descente sur la plage par l'echelle, marée à fort coéfficient: 87.

Marche sur les dalles jusqu'à Veiulettes. Rencontre de deux pêcheurs à pied s'activant à attraper étrilles,

bouquets et crevettes. Après cette brêve rencontre très sympa arrivée à Veulettes, pause casse-croute avant de

repatir vers  St Martin aux Buneaux . Cette marche au bord pécipice  fut très sportive en raison des valeuses à

traverser. Je suis  surpris de trouver autant de gabions  près du littoral à une centaine de mêtres des falaises.

J'ai assité à une bagarre de lapins de Garenne (environ cinq ou six se disputant une femelle, certainement )

A l'arrivée vers le val, point de départ , je retourne voir la plage en contrebas à marée haute  car il es 13h30.

ce magnifique parcours est accidenté , alpestre comme le montre certaines des photos que vous pouvez voir à

la suite de ces lignes.  J'espère que ces images vous donneront l'envie de prendre votre baton avec lequel vous

pourriez marcher sur des portions du littoral si beau par temps clair et ensoleillé.









vers Veulettes sur mer



















à gauche le passage de la descnte vers la plage par l'échelle





































fond marin à marée basse











Pêche  à pied




























































































une partie de la pêche





















envol
















Veulettes sur mer









blockauss










ajoncs












rocher avant sa chute










Gabion et terrasse d'eau douce devant  et...
au dessus de la mer











balcon de verdure













massif d'ajoncs

















ombres portées













colza en  début de floraison  près de St Martin aux

Buneaux





Salut, à une prochaine sur la côte



melodymaker
Repost 0
Published by levaillant - dans littoral-randonnée
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied