Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:09

Marie Dehays: Artiste, sculpteur, metteur en scène : Notes et Carnets d'impressions - coup de coeur n°8:

Marie Dehays
Artist spotlight


Notes et Carnets d'impressions de
Pascal Levaillant (melodymaker)

"Regards croisés" avec d'autres artistes, mosaïstes, peintres, plasticiens, performers, installateurs, sculpteurs, musiciens, photographes, vidéastes, cinéastes, écrivains...

avril 2010
Marie Dehays, artiste, sculpteur  et metteur en scène.

Avec l'aimable participation et contribution de Marie Dehays.

 

Marie Dehays 1Marie Dehays; sculpture: Tombé du ciel
 

1- à propos de Marie Dehays: 
Mes notes et  mon carnet d'impressions.

 

 Un peu d'histoire:
            Même  si aujourd’hui l’art du recyclage prend une forme moderne et contemporaine le bois flotté a acquis ses premières lettres de noblesse du temps de  la mythologie nordique où les premiers êtres humains, Ask et Embla ont été créés à partir de deux pièces de bois flotté, un frêne et un orme, par le dieu Odin et ses frères, Vé et Vili.

(source : WikipédiA)
            Une des plus célèbres pièces de bois flotté est le Old Man of the Lake dans le lac du Cratère en Oregon (États-Unis). Le tronc de cet arbre flotte verticalement dans le lac depuis plus d'un siècle.[1] Grâce à l'eau froide du lac, l'arbre a été préservé.
            Le bois flotté est fréquemment utilisé comme éléments décoratif ou artistique. Des sculptures de bois flottés ont été construites sur des plages ou des vasières.

Une des plus connues se trouve à Kullaberg en Suède, où Lars Vilks créa Nimis, une œuvre en bois flotté controversé en 1980.
            Des sculptures furent créées dans les vasières d'Emeryville en Californie et dans la baie de San Francisco à la fin des années 1960.
            La première sculpture collective en bois flottés a été édifiée au centre de la chapelle Ste Anne de la ville d'Arles (France) par les visiteurs de l'exposition "Marcher dans le pas des glaneurs"
organisée par "A Flots perdus", couple d'artistes arlésiens, en mars 2008. Construite avec des morceaux de bois flotté posés en équilibre, cette représentation de la "Bête des marais des Launes a atteint deux mètres de hauteur et de trois mètres cinquante de longueur, le dernier jour de l'exposition.

Le 18 mars 2008, elle été démontée et les bois flottés ont été remis au Rhône pour respecter le cycle de la nature et remercier le fleuve pour sa prodigalité.

Source. La Provence du 15 mars 2008.

            Le bois flotté, la pierre, le coquillage, promus au rang d'œuvres d'art supposent au moins cette intervention humaine minimale par laquelle l'objet sélectionné est en quelque sorte arraché à la nature et introduit dans le monde humain où il est présenté à l'évaluation esthétique.

(source : «Le monde est lié aux productions  humaines, aux objets fabriqués de main d'homme, ainsi qu'aux relations qui existent entre ses habitants» Hannah Arendt dans La Condition de l'homme moderne.
            in:(
www.acgrenoble.fr/PhiloSophie/logphil/notions/art/methode/sujets/comment/arendt))
           

Par cette démarche, ces œuvres  de la nature rentrent aujourd’hui dans ce processus de patrimonialisation.

 

 

Avec ses oeuvres en bois flottés, Marie Dehays se définit comme un artisan du rêve...
Marie Dehays s'est engagée dans un parcours artistique et d'éducation populaire à travers le théâtre qu’elle développe 
à Yvetot depuis 1977.

Elle y a développé une énergie et un talent dans la mise en scène de spectacles issus du répertoire dramatique contemporain jeune public. 
            Marie Dehays crée des personnages atypiques, poétiques et esthétiques comme au « théâtre » Elle souhaite qu'ils prennent vie grâce à l'imaginaire de chacun.
            Ces êtres sensibles, délicats et fragiles, ailés aériens peuplent son « théâtre immobile »
            Une émotion singulière se dégage de ces formes naturelles et humaines.
            Ils nous émeuvent et c’est pari gagné.
            Un nouveau talent est né
            C’est à vous de l'apprécier maintenant.

 

 

 

Marie-Dehays-1.jpgMarie Dehays: tombé du ciel

 

 

 

Marie-Dehays-2.jpgMarie Dehays: garçon qui parlait...

 

 

 

Marie-Dehays-3.jpgMarie Dehays: ennui

 

 

 

Marie-Dehays-4.jpgMarie Dehays: funambule

 

 

 

Marie-Dehays-5.jpgMarie Dehays: petite fille rouge

 

 

 

Marie-Dehays-7.jpgMarie Dehays: affranchi

 

2- à propos de Marie Dehays

 

Propos recueillis par Pascal Levaillant,

avril 2010

 

Il n’y a pas de hasard dans le parcours de la création quel qu’elle soit : ayant découvert, en tant que bibliothécaire, le non conformisme et la qualité des créations des illustrateurs pour enfants et, en parallèle, travaillant dans le milieu du théâtre (Théâtre En face d’Yvetot) où la découverte du théâtre de l’objet a été déterminante, mon désir de me lancer dans une aventure créatrice personnelle s’est concrétisé en juillet 2008.

                   Depuis tout ce temps, patiemment, s’est construite l’idée d’un petit théâtre immobile à peupler.

                   Le bois flotté s’est imposé parce qu’il me permettait d’allier divers autres matériaux comme la terre, le papier, le tissu, le cuir et autres matériaux de récupération.

                   Et puis, il y a eu ce jeu de l’aléatoire des formes ramassées, choisies (on ne sait pas pourquoi) et qui, nourrissant la rêverie permettent de raconter une histoire, des histoires.

                   Créer, pour moi, c’est encore et toujours raconter des histoires, susciter une rencontre, un désir entre l’œuvre et le public..

                   L’art de la transformation est le moteur de ma création. Comme pour les pierres, les nuages, le bois flotté suscite l’imaginaire et d’une forme, d’un emboîtement, d’un nœud, d’une faille, l’esquisse d’un personnage prend forme. Il s’agit alors de donner une âme à l’inanimé en utilisant les marques du temps, fabriquer un petit musée d’immobiles pris sur le vif, rêveurs invétérés…

Mes coups de cœur éclectiques : l’art brut, l’art africain et les arts premiers, Picasso, Bruegel, Giacometti, les surréalistes et les flamands…   

 

marie dehays

Les passants immobiles

 

Petit abécédaire fantaisiste à l'usage du public

 

A comme Aléatoire

     Art brut, art de la récupération, de la transformation, la création à partir de bois flottés est liée à l'aléatoire des formes.

R comme Rêverie

     De cet aléatoire naît la rêverie...comme de regarder les nuages fait surgir par la force de l'imaginaire, visages, animaux, objets...

N comme Naissance

     C'est de ce pouvoir que naît la création.

E comme Esquisse

     Comme avec les pierres, les nuages, le bois flotté suscite l'imaginaire et, d'une forme, d'un emboîtement, d'un défaut du bois, d'un noeud, l'esquisse d'un personnage se dessine.

M comme Mouvement

     Il s'agit de figer chaque personnage dans un temps arrêté en imaginant un avant et un après qui ne demandent qu'à s'écrire. La réalité de l'oeuvre repose sur ce va et vient.

I comme Immobile            

     Il s'agit aussi de donner une âme à l'inanimé en utilisant une double écriture au moyen du regard et des mots.

E comme Ecriture

     Car l'écriture est au coeur de chacune des créations, elle crée une connivence avec le spectateur. Elle doit le guider sans l'enfermer.

M comme Musée

     De cette aventure artistique s'est fabriqué un petit musée d'immobiles, pris sur le vif, rêveurs invétérés, passants anonymes qui attendaient dans les coulisses de la création pour nous confier leur histoire silencieuse.

                                                                        

                          Marie Dehays

 

Coup de coeur à l'oeuvre.

Coup de chapeau à la technique et à l'artiste

à bientôt

Mélo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • Le blog de Pascal Levaillant artiste seinomarin
  • : ce blog a vocation de compléter par des articles et documents visuels mes pratiques artistiques (elles sont multiples)l
  • Contact

Recherche

Pages: Côte D'albâtre À Pied